Musée des confluences

Expérimentation tactile autour des céramiques

20
11

Le musée des Confluences a placé au cœur de ses préoccupations les publics, avec leurs caractères pluriels. Pour répondre à ces attentes, il a fait le choix de modes muséographiques, d'activités culturelles et de médiation différentes et adaptées. Par exemple, des personnes déficientes visuelles ont été sollicitées pour faire part de leurs souhaits lors d'une "expérimentation tactile" sur des objets en céramiques des collections.

Expérimentation tactile autour des céramiques des collections du musée des Confluences
Extrait vidéo - Images P. Ageneau - montage IEC Lyon

Les différentes séances de travail organisées par le musée des Confluences avec des groupes-test composés de représentants d'associations ou d'institutions liées aux handicap ont permis aux équipes du musée d'établir un cahier des charges pour la sélection ou l'acquisition d'un certain nombre d'objets "à toucher" (ammonites fossiles, météorites, minéraux, céramiques, animaux naturalisés, etc.).

Ces objets, tout en palliant l'impossibilité de toucher ordinairement les objets exposés, permettent de concrétiser les parcours, de renforcer le discours du médiateur, d'impliquer davantage le visiteur et d'enrichir ainsi son expérience.

Manipuler l'objet pour en découvrir la forme, la texture, le poids… peut aussi faire sens dans la découverte de l'exposition. A ce titre les personnes déficientes visuelles ne sont plus les seules concernées, mais ce sont tous les visiteurs qui pourront appréhender certains thèmes de l'exposition par le toucher, un mode d'appropriation encore peu fréquent dans les musées.

Céramique nigérienne contemporaine
La décoration en relief y est généralement moins marquée que sur des céramiques anciennes et formes répondent au "cahier des charges" établi lors des expérimentations tactiles.

 

Autres exemples d'objets "à toucher"

Météorite Zerhamra (Sidérite IIIAB)
Découverte en Algérie en 1967 par le géologue F. Arbrey
Dimensions : H. 40 cm ; L. 80 cm ; P. 65 cm
Poids : 630 kg.

Cette météorite a voyagé dans l’espace pendant plusieurs centaines d’années avant de traverser notre atmosphère à une vitesse comprise entre 12 et 72 km/s pour venir s’écraser au sol et former un cratère d'une vingtaine de mètres de diamètre. La surface lisse, brillante et foncée, ainsi que la présence de regmaglyptes (creux en surface comme ceux laissés par des empreintes de pouces enfoncés dans de la pâte à modeler) témoigne de l'extraordinaire échauffement qu'a subi la météorite lors de son passage dans notre atmosphère. Quelle belle étoile filante a-t-elle du être !
 

Fémur fossilisé de Camarasaurus lentus
Découvert à Thermopolis (Wyoming, États-Unis)
Dimensions : H. 155 cm ; L. 65 cm ; P. 20 cm ; Poids 150 kg
Datation : Kimmeridgien  (de -155.6 à -150.8 millions d'années)