Musée des confluences

Agathe Boulanger, Yannick Bosc, Grégoire Devidal, Clémence Péguy

Résidence artistique

Du 21 au 26 février de 14h à 18h

L’exposition Corps rebelles ouvre au public les portes d’un studio de danse dédié à la création chorégraphique. À l’occasion des résidences, participez à des répétitions, échangez avec les artistes et découvrez des spectacles en cours de création.

Il y a eu une défaite. Celle de la France contre le Portugal. Il y a eu ces images de deux hommes, sur la touche. L'un en tenue de foot, l'autre en costard-cravate, qui agitent leur corps et mettent en place une chorégraphie sur deux lignes parallèles : des mouvements chargés de sens, de directives, de rage, et d'énergie. Ronaldo et son entraîneur menaient leur équipe vers la victoire. CROYANCE-VIGUEUR-DETERMINATION.

Elles ne sont pas pour moi ces fleurs, c'est d'abord une discussion entre amis, issus de deux territoires proches mais qui se fréquentent peu : la danse et les beaux-arts. Les quatre performeurs ont mis en commun un corpus d'objets : des vidéos, des textes, des sons qui ont déjà leur vie propre, qui ont été diffusés, vus, entendus. Cette pièce répertorie les symptômes d'une société à la fois angoissée, mais aussi en quête de performances corporelles, de contrôle, de dépassement, et d'intensité, tout en subissant ses ratages et ses lâcher-prises parfois exacerbés, frôlant l'hystérie. Par une écriture à la fois drôle et tragique, Clémence Péguy, Yannick Bosc, Agathe Boulanger et Grégoire Devidal ont décontextualisé des gestes et des mots. Et surtout, ils ont cherché de la danse là où il n'y en avait pas. À priori. La salle de travail sera un lieu hybride : lieu de recherche, espace de représentation mais aussi lieu de vie, de conciliation, salle de réunion, boîte de nuit, bibliothèque, chambre noire, jardin à chiendent, salle de coaching, cour de récréation, salle des commandes, banc d'essai…


En partenariat avec la Maison de la danse.

ENSPPMCF
©Alexandra Den