Musée des confluences

Dans la chaîne du vivant

Le 22 avril de 11h à 17h

Tout en continuant d’interroger les aspects culturels et sociaux des sociétés humaines, depuis plusieurs années le cinéma documentaire questionne, sous l’angle anthropologique, les rapports de l’homme avec la nature. C’est la raison pour laquelle, et pour mettre en valeur ces réalisations, que le Festival international Jean Rouch créa, en 2011, avec son partenaire Suez, le prix Anthropologie et développement durable.

A 11h
Hamou Beya | Pêcheurs de sable
Mali | 2012 | 72 min. | vostf | Un film de : Andrey Samoute Diarra (Mali)

Au Mali, les Bozos sont réputés pour leur maîtrise de la pêche. Ils possèdent cette relation avec les esprits des eaux que les autres communautés n’ont pas. Ils viennent à Bamako extraire le sable du fleuve pour répondre aux besoins croissants de l’immobilier. À travers Gala, le personnage principal du film, nous découvrons les enjeux socio-économiques et écologiques de cette activité et la menace que fait peser sur l’avenir la baisse du niveau du fleuve Niger.

A 15h
Jikoo, la chose espérée
France | 2014 | 52 minutes | vostf | Un film de : Christophe Leroy (France), Adrien Camus (France)

Les habitants de Bakadadji, village situé dans un parc national du Sénégal, cherchent à se faire financer des clôtures pour préserver leurs récoltes des animaux protégés qui les ruinent. Ces agriculteurs revendiquent la reconnaissance d’un mode de vie rural auquel ils sont profondément attachés. Cette immersion dans le quotidien du village évoque une rencontre qui n’aura pas lieu, et en creux, le regard que porte notre époque sur un monde paysan qui peine à faire entendre sa voix.

A 17h
Als die Sonne vom Himmel fiel | Lorsque le soleil est tombé du ciel
Suisse, Finlande | 2015 | 78 min | vostf | Un film de : Aya Domenig (Suisse, Japon)

Partie sur les traces de son grand-père, jeune médecin à l’hôpital de la Croix-Rouge d’Hiroshima lors de l’explosion atomique de 1945, la cinéaste rencontre un ancien médecin et une infirmière qui ont eux aussi vécu cette catastrophe. Grâce à eux, elle parvient à approcher ce que son grand-père a vécu et qu’il a tenu sous silence jusqu’à sa mort. Alors qu’elle recueille les souvenirs de ces ultimes survivants, et les laisse exprimer leur pensée sur le nucléaire, se produit, le 11 mars, la catastrophe de Fukushima. 

Affiche du 35e Festival international Jean-Rouch