Musée des confluences

Dans quel monde vivons-nous ?

Jeudi 15 novembre | 10h – 22h

Introduction aux mondes urbains anthropocènes : une journée de rencontres originale pour aborder et comprendre la grande mutation sociale, écologique, politique et économique dans laquelle sont engagés nos sociétés et nos territoires, à l’échelle planétaire.

Les mondes urbains anthropocènes constituent un nouveau champ de savoir et de connaissance de notre époque contemporaine, caractérisée à la fois par l’urbanisation généralisée du monde, et les changements environnementaux à l’échelle globale.

10h-12h : Séminaire ouvert « Théories de l'anthropocène » #2 en anglais
De Michel Lussault, Géographe, Professeur d'études urbaines ENS Lyon, Université de Lyon - Directeur de l’Ecole urbaine de Lyon
avec Anne Chin, Géomorphologue, Université de Colorado Denver, rédactrice en chef et fondatrice de la revue internationale Anthropocene.

13h-14h30 : « Villes à défendre ! » #2
Conférence et débat : « Les nouveaux acteurs urbains de l'anthropocène » en partenariat avec Ouishare.
Nous sommes tous concernés par le sujet abordé : les citoyens engagés, héros du quotidien, doivent pouvoir se réapproprier la ville. C’est ici que la citoyenneté, expérience de création mais aussi de résistance, exprime son plein potentiel. Comment favoriser l’appropriation des espaces urbains par les citoyens et sur quels modèles démocratiques construire les villes de demain ?
Car la ville ne doit pas répondre seulement à des enjeux de dynamisme économique mais aussi aux besoins de ses habitants, qui doivent pouvoir s’exprimer en dehors des élections, qui n’ont lieu que tous les six ans. Les organisateurs sont convaincus que la participation des citoyens doit être pensée de façon continue, tant à l’échelle de la rue – un premier pas nécessaire – qu’à celle de la métropole. La fabrique de la ville n’est pas l’apanage d’une élite mais bien un processus collaboratif où chacun a son rôle à jouer et sa parole à faire retentir. Penser la ville ensemble et partager le pouvoir avec tous, même les invisibles, est l’ambition du projet Ville à défendre.

15h-17h : « Artistes et designers dans la construction d'un imaginaire de l’anthropocène ».
Table-ronde et présentation de projets
Avec la Cité du Design de Saint-Etienne et l'Institut Rhônalpin des Système complexes (IXXI).
Olivier Peyricot (Cité du design) Quelle lecture de l’anthropocène proposent designers et artistes ? Dans ce cadre, qu’est-ce qui est mobilisé sous la notion de design ? Nous articulerons la capacité du design à « déplier » des ensembles et des systèmes techniques (qui est à l’œuvre dans les ateliers de conception des artistes et des designers), à l’acte de « designer » que nous verrons ici comme autant d’interprétations possibles de l’usage du design dans la recherche sur et dans l’anthropocène.

17h30-18h15 : « Documenter l'anthropocène par l’image »
Projection de photos et débat à travers l'œuvre de 5 photographes ».
En partenariat avec le festival 9PH.
Avec Bertrand Stoefleth, Sandrine Elberg, Maïté Marra et Céline Clanet, animé par Amandine Guillon et Anna Tomczac.

18h30-19h30 : Talk avec Arkadi Zaides, danseur et chorégraphe et Igor Dobricic, dramaturge, sur le projet de création Nécropolis.
Nécropolis : « représenter les migrations, la disparition, la mort. Enjeux scientifiques, politiques et culturels d'une réalité anthropocène ».

20h-22h : Projection du film « Le géographe et l'île » de Christine Bouteiller, avec la participation de Philippe Pelletier.


En partenariat avec l’École Urbaine de Lyon.