Musée des confluences

De l’aliénation à l’émancipation : quels mouvements ?

Le 10 janvier à 18h30

Cette rencontre entre chercheurs, danseurs et praticiens du corps porte sur la dimension ambivalente des mouvements et des normes dans les langages du corps. La vie est gestes et mouvements. Marcher, jardiner, conduire une voiture, danser, travailler, etc. Le mouvement est spontanément considéré comme émancipateur et source de bonheur. L’émancipation est-elle favorisée par le parcours individuel, par la dynamique sociale et institutionnelle, par la recherche artistique et/ou la visée esthétique, ou par tout type de pratiques du mouvement ? Comment dépasser l’aliénation des corps ?

Participants
Monica Casadei,
danseuse et chorégraphe, compagnie Artemis danza, Bologne
André Cognard, maître d’aïkido et d’aïkishintaiso
Robert Damien, professeur de philosophie, Paris Ouest Nanterre La Défense, ancien joueur et entraîneur de rugby
Anne Garrigues, danseuse et chorégraphe, éducatrice en Body Mind Centering
Isabelle Queval, maître de conférences à l’Université de Paris Descartes et au CERLIS

Co-animée par Fabienne Martin-Juchat, professeure en sciences de l’information et de la communication, GRESEC, Université Grenoble Alpes (UGA) et Thierry Ménissier, professeur de philosophie, PPL (Philosophie, pratiques et langages), UGA.

Justin Gionet
Photographie extraite du film Danse Politique créé pour l'exposition Corps rebelles