Musée des confluences

Des optiques extraordinaires au cœur de la révolution des ondes gravitationnelles

mardi 18 février | 19 h

La première détection directe d’ondes gravitationnelles venant de la fusion de deux trous noirs en 2015 a ouvert une nouvelle fenêtre pour étudier les événements les plus violents de l’univers. Totalement complémentaire du spectre électromagnétique, ces vibrations de l’espace temps nous apportent des informations inédites sur l’évolution des objets les plus compacts que la nature ai engendrée.
Cette découverte est le fruit de 50 ans de recherche expérimentale pour aboutir à des détecteurs géants, des interféromètres optiques de plusieurs kilomètre de long. Au cœur de ses instruments, nous retrouvons les miroirs les plus précis au monde dont le traitement et la caractérisation ont été faits à Lyon sur le campus universitaire de la Doua.
Cette conférence retracera les dernières découvertes des ondes gravitationnelles et l’infrastructure unique qui a été développé à Lyon pour répondre aux besoins des grandes optiques en astronomie.

Avec Jérôme Degallaix, chercheur à l’Institut de Physique des 2 Infinis de Lyon

©University of Warwick/Mark Garlick