Musée des confluences

Hommage à Jean Rouch

Le 21 avril à 12h30

Initiation à la danse des possédés
Film documentaire I Grand Prix au Festival du film maudit de Biarritz I France I 1949 I 22’
À Firgoun (Niger), Zaba souffre depuis plusieurs mois ; elle est en permanence possédée par deux génies : Niabéri et Malo. Les Zima (prêtres) organisent un ganandi, cérémonie qui consiste à apprendre les pas de la danse rituelle pour faire de la jeune femme un véritable « cheval » des génies. Une fois initiée, Zabra ne sera possédée qu’à la demande des prêtres.
 

Bataille sur le grand fleuve
Film documentaire I France I 1951 I 35’
Sous la conduite du chef Oumarou, un groupe de pêcheurs songhay du Niger, les Sorko, organisent un banghawi, une chasse à l’hippopotame au harpon. Un premier animal est repéré : la bataille du grand fleuve commence. Vaincue, la bête est mangée sur place. Les embarcations reprennent leur chemin à la poursuite d’un hippopotame énorme nommé le vieux barbu. Le combat fait rage, mais l’animal résiste, brise la grande pirogue et disperse l’équipage. La traque dure plusieurs semaines et se solde par un échec. Revêtus des « boubous de honte », les Sorko épuisés rentrent au village.
 

Les Maîtres fous
Film documentaire I France I 1954 I 29’
Des migrants venus du Niger en Gold Coast pour travailler se réunissent en brousse dans une concession pour pratiquer le culte des Haouka, génies violents des temps modernes. Lentement, le corps d’un des hommes se met à trembler : un Haouka s’est emparé de lui. D’autres suivent.
Film-choc s’il en est, Les Maîtres fous, tourné en à peine deux jours, s’est imposé comme une œuvre-phare du cinéma ethnographique, tant il a contribué à la transformation de l’approche ethnographique autant qu’au renouveau du cinéma.

Portrait de Jean Rouch