Musée des confluences

Lila derdeba (Nuit de transe)

Le 7 octobre à 20h30

Ce spectacle s’inspire du déroulé très précis d’une nuit de transe traditionnelle (lila derdeba) : un rite d’exorcisme et de psychothérapie commençant toujours par la douce cérémonie du thé et de l’encens pour se concilier les mluk (génies, esprits ou guerriers invisibles). Puis le rite s’accélère, brouillant la frontière entre monde visible et invisible. Les danseurs, dont les tenues sont tour à tour blanches, vertes, bleues, jaunes ou noires, se réfèrant à une divinité, entraînent les participants jusqu’au bout de la nuit enfin libératrice des forces mauvaises, réconciliant ainsi le spirituel et le terrestre.


Alwane a réussi le pari d’une vraie rencontre artistique et humaine entre deux cultures, offrant au public un réel moment de découverte, magique et spirituel.

Thierry Beaucoup, direction artistique, saxophone
Maâlem Abdellah Boulkhair El Gourd, voix, guembri
Benoït Richou, guitare
Nourredine Touati, voix, tbal, qraqêb, danse
Roland Merlinc, batterie
Khalid Rahhali, voix, qraqêb, danse
Sylvain Lacombe, basse
Abdeljebar El Gourd, voix, qraqêb, danse
Complicité artistique : Sanae El Kamouni – Lakmaïs

Jacques Willemont, voix off
Cécile Héreault, création lumières
Jean Bourgeois, son
Sanae El Kamouni-Lakmaïs, production, diffusion
Roselyne Burger, Pauline Horteur, administration
Images extraites du film documentaire : Gnawa, au-delà de la musique, de Jacques Willemont


Coproduction les Associations Scènes du Maroc & Mad Nomad Quartet. Pour sa création, Lila derdeba a reçu le soutien de l’Opéra de Lyon, de la Ville de Lyon, de la région Rhône-Alpes, de la DRAC Rhône-Alpes, de l’association Scènes du Maroc, de l’association Confluences musicales, de Cultures France, de l’Institut du monde arabe et de la société Rico.

ALWANE LILA DE DERDEBA -
Creation du spectacle - Tanger - 2011
©S.Kerrad