Musée des confluences

No Time in Eternity | Nyman / Tye / Byrd / Taverner

Dans le cadre de la Biennale musiques en scène

Concert

À travers un programme de Consort Songs pour un effectif de 5 violes de gambe et voix de contre-ténor, l’ensemble Céladon met en avant l’évidente passerelle artistique entre la musique de la Renaissance et la musique contemporaine anglaises. Cette filiation, cette logique du sens harmonique, rythmique et poétique, nous ouvre un champ d’exploration autour de l’identité sonore et de la tradition.
En 1995, Michael Nyman crée le Self-Laudatory Hymn of Inanna and Her Omnipotence, sur un poème sumérien. Cette œuvre d’une quinzaine de minutes sera accompagnée des cinq Songs for Ariel, plus intimes, composées en 1992 pour le film de Peter Greenaway Prospero’s Books.
Le programme proposé par l’ensemble Céladon démontre une étonnante proximité des œuvres : ne pourrait-on pas croire que Sit fast de Tye a été composé hier ?


Paulin Bündgen, direction musicale, contre-ténor et direction artistique du projet
Ensemble Céladon, consort de violes
Félicie d’Estienne d’Orves, conception visuelle et scénographie

No Time in Eternity, photo © DR