Musée des confluences

Punir par l'espace et le temps : (psycho)géographies de la détention

Rencontres en français

Dimanche 1er décembre | de 14h à 19h

14h | La prison et le citoyen : entretien avec Bernard Bolze
Retour sur le parcours d'un citoyen engagé, ayant passé sa vie à se mobiliser autour des questions d'enfermement (créateur de l'Observatoire international des prisons et cofondateur du projet Prison Insider). Rencontre animée par le journaliste Thibaut Sardier (Libération).

15h | InsideOutside, une correspondance photographique avec des prisonniers à travers le monde
Quels que soient leur lieu d'incarcération, la durée de leur peine, leur genre, leur âge, les prisonniers partagent une expérience commune : celle de l'altération des sens par la privation prolongée de liberté.

Avec Bertrand Gaudillère, photographe et Clara Grisot, responsable du pôle multimédia de Prison Insider.

16h30 | Les géographies de l'enfermement
Quelles sont les caractéristiques spatiales et architecturales d'une prison ? En quoi la relation à l'espace est-elle modifiée en détention ? A l'heure des nouvelles technologies et de la surveillance généralisée, quels sont les nouveaux contours des lieux de privation de liberté ?

Table ronde avec Olivier Milhaud, géographe (Université Paris Sorbonne), auteur de Séparer et punir - Une géographie des prisons françaises (CNRS, 2017), Franck Ollivon, géographe (Université Lumière - Lyon 2), auteur de la thèse La prison chevillée au corps. Pour une approche géographique du placement sous surveillance électronique, Michel Pierre, historien, auteur de Le temps des bagnes - 1748-1953 (Tallandier, 2017).
Rencontre animée par Thibaut Sardier, géographe et journaliste (Libération).

18h30 | Le temps est-il une prison ?
Conférence d'Etienne Klein, grand spécialiste de la question du temps, physicien, docteur en philosophie des sciences, directeur du laboratoire de recherche sur les sciences de la matière au Commissariat à l'énergie atomatique (CEA).
 

 

© Alain Germond