Musée des confluences

Signes de richesse, inégalités au Néolithique

Du 1er décembre 2015 au 17 avril 2016

Le musée des Confluences vous invite à un voyage dans le temps, il y a plus de 7 000 ans. Un plongeon à l’époque du Néolithique pour découvrir les premiers signes d’organisation et mieux comprendre la construction de nos sociétés actuelles. Et si les objets avaient le pouvoir d’attribuer un rang social à chaque membre d’une communauté ? Parures, Silex, haches… autant d’objets précieux, signes de richesse.

Le Néolithique se démarque de la Préhistoire par le développement de l’agriculture, la sédentarisation et le début d’une organisation hiérarchique. L’Homme évolue, crée des outils et des parures en matériaux rares pour se démarquer et montrer sa domination face aux autres.

Entre 5 500 et 2 000 ans avant J.-C., de nombreux objets ont circulé dans toute l’Europe - et notamment dans le sud de la France - dans l’objectif de découvrir des pièces toujours plus exceptionnelles. L’exposition revient sur cette histoire et vous présente les plus belles pièces découvertes.

Ces objets d’une valeur incommensurable sont régulièrement retrouvés dans les tombes funéraires. Ils étaient la preuve que le défunt appartenait à une classe élitiste, justifiant sa puissance et son statut social privilégié par la propriété d’objets nobles et façonnés, ainsi marqueurs d’inégalité.


Cette exposition est organisée par

crédit photo © RMN-Grand Palais (musée d'Archéologie nationale) / Valorie Go