la recherche

La recherche est une composante essentielle du musée des Confluences, et ce depuis le XIXe siècle avec le muséum d'histoire naturelle de Lyon et le musée Guimet.

la recherche, une nécessité

La constitution et le développement de collections de référence, missions de tout musée, impliquent une politique d’étude et de documentation de ces collections menée à bien en collaboration avec des chercheurs extérieurs, les musées ne disposant que rarement du personnel et de toutes les compétences en interne pour assurer cette mission.

Cette étude des collections répond à des besoins primordiaux :

  • la recherche scientifique, qui peut se décliner en programmes d’études pluriannuels dans tous les domaines de compétence du musée des Confluences ;
  • la diffusion de la connaissance dans les expositions, qui nécessite des études plus ponctuelles ;
  • la valorisation des collections et des connaissances dans des publications, séminaires, colloques, ateliers, etc.

l'accompagnement de la recherche

Le personnel du service des collections et expositions a pour mission d’apporter son assistance aux chercheurs, voire d'orienter le contenu des études vers les besoins du musée. La création du Centre de conservation et d'étude des collections (CCEC) répond largement à cette préoccupation en offrant les conditions matérielles optimales pour la consultation des pièces, en locaux et en matériel : loupes binoculaires et systèmes de macrophotographie électronique pour l’étude des insectes ou des fossiles, numériseur grand format pour la saisie en masse de documents et spécimens, etc.

On distingue d’abord les études qui sont conduites par des scientifiques extérieurs sur des sujets de recherche généralement très ciblés. Ces scientifiques viennent étudier sur place les objets et spécimens qui les intéressent et le rôle du musée est alors d’accompagner cette forme de recherche. Parfois les demandes du scientifique peuvent être satisfaites par un échange d’informations sur les caractéristiques des objets ou spécimens, accompagnées d’une documentation photographique. Dans le domaine des sciences naturelles, un prêt de matériel peut être consenti dans certains cas, selon des règles bien précises. L'envoi d’un moulage permet parfois de pallier l'éloignement géographique du chercheur.

Une autre forme d’étude est celle amorcée et conduite par les scientifiques de l’institution dans le cadre de programmes bien définis, toujours en cohérence avec les collections du musée. Les études de ce type sont menées en partenariat avec des chercheurs et des institutions spécialisées et aboutissent souvent à des publications. Elles se traduisent par un enrichissement documentaire et bien souvent par un développement physique des collections. C'est le cas notamment en entomologie et en malacologie.

liens