le projet

Au-delà d’un emplacement géographique qui le définit, le musée des Confluences – qui porte avec beaucoup de justesse son nom – est une philosophie de la rencontre, un goût de l’échange, une intelligence de regards croisés.

Ce projet dynamique, adossé aux questions, enjeux et défis contemporains, est inédit dans l’univers multiple des musées européens d’aujourd’hui. Sa raison d’être et son ambition sont d’interroger le « temps long » seul à même de comprendre la complexité du monde et d’assurer sa mission fondamentale de diffusion des connaissances.

Pour ce faire, le département du Rhône a fait le choix d’une création architecturale, forte, originale, en relation et en écho du projet intellectuel et conceptuel du musée. Situé au confluent du Rhône et de la Saône, le bâtiment conçu par l’agence autrichienne CoopHimmelb(l)au s’articule entre Cristal et Nuage, entre le minéral et l’aérien. Une architecture exceptionnelle – et d’une extrême fonctionnalité – en écho à la modernité du projet, à son caractère inédit, à l’expansion de son champ d’investigation et à la variété dans le temps et l’espace de ses collections.

Le musée a en héritage plus de 2,2 millions d’objets peu à peu rassemblés en une histoire d’un demi-millénaire, du XVIIe au XXIe siècle.

C’est la Terre depuis les origines, et l’humanité dans son histoire et sa géographie que le musée des Confluences interroge.

En partant de ses collections, il associe les recherches les plus récentes dans tous les domaines des sciences et des techniques, de l’archéologie et de l’ethnologie, de la muséographie et de la médiation des savoirs. Avec pour défi de s’adresser au plus grand nombre, le musée convie toutes les disciplines à susciter la curiosité, l’interrogation, le plaisir de comprendre et l’envie de connaissances.

 

Le musée des Confluences - Raconter l'Homme from Musée des Confluences on Vimeo.

 


le conseil scientifique international

Jean Audouze, Marc Augé, Alim-Louis Benabid, Bernard Bigot, Dominique Bourg, Michel Cabaret, Christian Dumas, Bernard Esambert, Pierre Feillet, Dominique Ferriot, Paolo Galluzzi, Philippe Gillet, Jean Guibal, Wolfgang M Eckl, François Juillet, Edgar Morin, Girolamo Ramunni, Pierre Truche, Michel Van Praët, Jean-Didier Vincent, Jorge Wagensberg


le département du Rhône

Le département du Rhône a mené une politique volontaire et ambitieuse pour permettre au plus grand nombre, quel que soit le lieu d’habitation ou l’origine sociale, d’accéder à la culture, s’investissant notamment dans l’enseignement musical et la diffusion culturelle.

Par convention en date du 28 janvier 1991 avec la Ville de Lyon, le département du Rhône a pris la responsabilité de la gestion du muséum d'histoire naturelle de Lyon et a choisi de créer un nouvel espace dédié à la culture scientifique et aux enjeux contemporains.

Pour l’implantation de ce nouvel équipement, le choix s’est porté sur le confluent du Rhône et de la Saône, lieu symbolique et puissant qui le place au coeur des projets de développement urbain de l’agglomération et du département.

En juillet 2000, l’Assemblée départementale a approuvé le projet culturel et scientifique qui a permis ensuite de lancer un concours international d’architecture. Le cabinet Coop Himmelb(l)au a été désigné et un programme de réalisation mis en place.

En 2013, le département du Rhône a décidé la création d’un établissement public de coopération culturelle à caractère industriel et commercial (EPCC-IC) pour la gestion du musée des Confluences. Cet établissement public, créé par arrêté préfectoral en avril 2014 est administré par un conseil d’administration, composé de 23 membres, représentant des personnes publiques (département du Rhône, École normale supérieure de Lyon, Ville de Lyon), des personnalités qualifiées et des élus du personnel du musée.