Musée des confluences

Collection des fossiles de Cerin

identification

La collection du gisement paléontologique de Cerin (01) compte 1 863 fossiles préservés dans des calcaires lithographiques datés du Kimméridgien (-155 millions d’années). Elle est décrite au niveau du bien.

contexte

La carrière de Cerin, exploitée pour ses pierres lithographiques au XIXe siècle, a livré de nombreux fossiles d'une qualité exceptionnelle. Cette remarquable préservation est due au développement de voiles alguaires qui vont recouvrir et ainsi protéger de la destruction ces restes vieux de 155 millions d’années. Ces fossiles attestent aujourd'hui de la présence d’une lagune tropicale dans la région lyonnaise.

En 1838, l'ingénieur géologue, Aimé Drian, découvre les premiers fossiles. Il fait alors part de ses découvertes au paléontologue lyonnais Victor Thiollière, qui se charge de diffuser ce gisement paléontologique auprès du monde scientifique. Les nombreuses publications qu'il écrit sur ces découvertes permettent ainsi au gisement d'acquérir très vite une réputation internationale, rivalisant avec celui de Solnhofen en Bavière.

La collection conservée aujourd'hui au musée des Confluences s’est constituée avec le don de Victor Thiollière en 1862, puis enrichie grâce à la convention signée entre les exploitants de la carrière et le directeur du muséum de Lyon, Claude Jourdan (1830-1869).

présentation

Avec des conditions de préservation exceptionnelle, cette collection constitue l'un des plus beaux ensembles de fossiles d'animaux marins du Kimméridgien : des poissons d'une étonnante diversité, allant du requin aux poissons brouteurs de coraux en passant par les ancêtres de nos Cœlacanthes, préservés dans les moindres détails. Les fossiles, témoins d'une faune typique des mers tropicales à récifs coralliens, sont aussi les témoins de la flore qui couvrait alors les îles ou atolls : fougères arborescentes, Cycas...

L’étude de ces fossiles a permis de préciser le climat et la géographie de l’époque. D'autre part, 41 nouvelles espèces ont été découvertes, dont le célèbre Crocodileimus robutus : ce spécimen unique est présent dans de nombreuses collections de musées internationaux, mais sous la forme de moulage.

La collection actuelle est bien moins conséquente qu'auparavant. En effet, entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle, de nombreux fossiles ont été échangés par d'autres fossiles ou d'autres spécimens d'histoire naturelle afin de combler des manques dans les collections. Cette pratique de l'échange était très répandue à cette époque, particulièrement dans les muséums d'histoire naturelle. C’est ainsi que sous la direction de Claude Jourdan, 497 fossiles ont été échangés contre des biens de musées internationaux, mais aussi de collections particulières.

Une autre collection de fossiles est conservée dans les collections de géologie de l’Université Claude-Bernard Lyon 1. Elle provient des fouilles que mène une équipe scientifique de l’Université de Lyon 1, à partir de 1975 et ce pendant 20 ans sur la carrière de Cerin. Les fouilles sont financées en partie par la ville de Lyon qui gérait alors le muséum. Si l'un des buts était de trouver de nouveaux fossiles, il s'agissait aussi d’établir la stratigraphie, l’organisation des bancs calcaires et de retrouver des traces de vie pour en établir une paléoécologie.

L’accès à la carrière est strictement interdit ; en revanche le musée de Cerin dans le village de Marchamp, tenu par les bénévoles de l’Association des amis des dinosaures, est ouvert à tous.

conditions d'accès et d'utilisation

L’intégralité de la collection est informatisée sous Flora et une partie de la collection est présentée dans Origines dans la partie consacrée aux mécanismes externes de l'évolution comme le climat. Les pièces exposées dans le parcours permanent ont fait l'objet de restaurations entre 2012 et 2014.

Le reste de la collection est conservé dans les réserves du musée et est accessible sur demande auprès du responsable de la collection, sous réserve de leur état de conservation.

sources complémentaires

autres collections

archives

bibliographie

  • Barale G., Bernier P., Bourseau J.-P., Buffetaut E., Gaillard C., Gall J.-C., Wenz S. 1984 - La carrière des calcaires lithographiques de Cerin (Ain, commune de Marchamp). In. Nouvelles archives du Muséum d'Histoire naturelle de Lyon, fascicule 22 supplément. P. 21 à 30, 2 planches, 2 figures, 1 tableau.
  • Barale G., Bernier P., Bourseau J.-P.,  Buffetaut E., Enay R., Gaillard C., Gall J.-C., Wenz S., 1994 - Les Ammonites des Calcaires Lithographiques de Cerin (Ain, France): Stratigraphie et Taphonomie. In Géobio MS16. P. 24 à 36, 4 planches.
  • Barale G., Bernier P., Bourseau J.-P., Breton G., Buffetaut E., Gaillard C., Gall J.-C., Wenz S., 1994 - Les Astérides (Asteroidea, Echinodermata) des Calcaires Lithographiques de Cerin (Ain, France). In Géobio MS16. P. 49 à 60, 4 figures, 1 planche.
  • Barale G., Bernier P., Bourseau J.-P., Buffetaut E., Gaillard C., Gall J.-C., Wenz S., 1994 - Taphonomie des échinides du gisement de Cerin (kimméridgien supérieur, Jura méridionnal, France). Implications environnementales. In Géobio MS16. P. 37 à 47.
  • Berthet D., Besson D., Philippe M., 2004. - Fossiles de Cerin. Muséum, Un, Deux...Quatre Edition
  • Desroches A., 1971 - Catalogue des poissons fossiles du gisement de cerin (AIN). In. Nouvelles archives du Muséum d'Histoire naturelle de Lyon, fascicule 9. P. 13 à 108.
  • Desroches A., 1974 - Catalogue des poissons fossiles du gisement de Cerin (Ain) conservés dans les collections du Muséum d'Histoire naturelle de Lyon. In. Nouvelles archives du Muséum d'Histoire naturelle de Lyon, fascicule 12. P. 13 à 88.
  • Gaillard C., Bernier C. & Gruet Y., 1991 - Le lagon d’Aldabra (Seychelles), un modèle pour le paléomilieu de Cerin (Kimméridgien supérieur, France). Table Ronde Internationale "Calcaire lithographique". ( publié in. Geobios, Lyon 1992, suppl. n° 1, mém. spécial n° 16.)
  • Saint-Seine (de) P., 1949 - Les poissons des calcaires lithographiques de Cerin (AIN). In. Nouvelles archives du Muséum d'Histoire naturelle de Lyon, fascicule 2. 358 p, 120 figures, XXVI planches.
  • Saint-Seine (de) P. , 1950 – La vie dans le chenal de Cerin (Ain) au Jurassique supérieur. Compte-rendu sommaire des séances de la Société de biogéographie.
  • Thiollière V., 1854 - Description des Poissons Fossiles des Gisements Coralliens du Jura et du Bugey. 70 p, 16 planches couleur.
  • Thiollière V., 1852 - Troisième Notice sur les Gisements à Poissons Fossiles situés dans le Jura du Département de l'Ain. In. Annales des Sciences Physiques et Naturelles, d'Agriculture et d'Industrie vol. 4.,  p. 353- 446, 9 planches

liens

 


Éditeur : 
musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
19 Juin 2015
Crédits : 
musée des Confluences (Lyon, France), domaine public