Musée des confluences

Camarasaure

 

description

Les camarasaures apparaissent il y a 155 millions d’années en Amérique du Nord et disparaissent il y a environ 144 millions d’années. Ils font partie du groupe des sauropodes, les plus grands dinosaures herbivores quadrupèdes ayant foulé la terre ferme.

Dans la famille des camarasaures, le Camarasaurus désigne les "sauriens à cavités" du Jurassique supérieur d'Amérique du Nord ; il a un aspect plutôt massif du fait de sa longueur et un dos plat car ses pattes sont de taille égale. Il possède un crâne court et arrondi percé d'orbites et de grandes narines. On peut compter 48 dents, larges, solides, en forme de cuillère et bien serrées qui lui permettent de saisir les feuilles et branchages et, en refermant les mâchoires et en tirant, d'en arracher une grande quantité. En outre, sa mâchoire inférieure coulisse d'avant en arrière pour mieux broyer les plantes avant de les avaler : aucune plante, même la plus coriace, ne peut lui résister.

Ce Camarasaurus lentus provient de la Morrison Formation (Wyoming, Etats-Unis) qui exploite des dépôts vieux de 150 millions d’années. Les fouilles ont été faites sur la propriété de la Warm Springs Ranch, ranch d’environ 6 000 hectares qui appartient à Burkhard et Martina POHL. Aux Etats-Unis, les restes paléontologiques sont protégés et soumis à une réglementation : dans l'Etat du Wyoming, on ne peut extraire et vendre un fossile sans l’autorisation du propriétaire du terrain. Cette condition requise, toutes les exportations de fossiles hors du territoire américain sont autorisées. L’extraction des ossements a été faite par l’équipe du Wyoming Dinosaur Center à partir de 1993 avec l’autorisation du propriétaire de la Warm Springs Ranch, Burkhard POHL, également directeur du Wyoming Dinosaur Center et de la Big Horn Basin Foundation. Lors des fouilles, deux spécimens de Camarasaurus ont été découverts, mais avec une taille légèrement différente. Les études scientifiques ont alors pu séparer les deux squelettes. Le plus complet d’entre eux (80%) a été acquis par le Département du Rhône pour le musée des Confluences en 2007.

Il a fait l'objet d'un avis favorable de la commission d'acquisition de la DRAC Rhône-Alpes.

expositions

  • Le squelette est présenté dans l'exposition Origines, les récits du monde, dans la partie consacrée à nos origines d'amniotes.

Apparus il y a plus de 310 millions d’années, les amniotes pondent leurs oeufs hors de l’eau. Leur peau se couvre d’écailles, de poils ou de plumes, les protégeant de la déshydratation. Ainsi, totalement affranchis du milieu aquatique, ils investissent le milieu terrestre. Rapidement, les continents se peuplent d’amniotes. Même si les premiers d’entre eux nous semblent très différents de ceux d’aujourd’hui, tous les grands groupes actuels d’amniotes sont déjà présents, y compris celui auquel nous appartenons : les synapsides.

Apparus il y a plus de 300 millions d’années, les premiers synapsides deviennent rapidement les plus diversifiés des amniotes. À l’ère secondaire, seules deux branches persistent : les dicynodontes et les cynodontes. Parmi les cynodontes émergent les mammifères, derniers représentants des synapsides. Au début de l’ère secondaire, un groupe de sauropsides prend de l’importance aux dépens des synapsides : ce sont les archosaures. Ils se scindent rapidement en deux branches, celle à l’origine des crocodiles, et celle à l’origine des ptérosaures et de l’ensemble des dinosaures, oiseaux compris. Le camarasaure fait partie de cette dernière branche.

Les camarasaures apparaissent il y a 155 millions d’années en Amérique du Nord et disparaissent il y a environ 144 millions d’années. Ils font partie du groupe des sauropodes, les plus grands herbivores ayant foulé la terre ferme. Ce spécimen mesure 14 mètres de long pour 4,5 mètres de hauteur au garrot.

Amniotes appeared more than 310 million years ago and layed their eggs out of the water. Their skin was covered with scales, hair, or feathers so protecting them from dehydration. Once out of their aquatic setting, they subsequently colonised dry land. The continents were rapidly populated by amniotes. Even though the earliest of them may seem very different to us from those of today, all the current large groups of amniotes existed, including those to which we belong: the synapsids.

The first synapsids appeared over 300 million years ago and rapidly became the most diversified of the amniotes. In the Mesozoic Era, only two branches remained: the dicynodonts and the cynodonts. Mammals emerged from the latter and they are now the last representatives of the synapsids. At the beginning of the Mesozoic era, a group of sauropsids became more important and outgrew the synapsids: these were the archosaurs. They rapidly split into two branches. One gave rise to the crocodile and one to the pterosaurs and all the dinosaurs, including birds.

Camarasaurs first appeared 155 million years ago in North America and disappeared around 144 million years ago. They were part of the group of sauropods, the largest herbivores to have walked the earth. This specimen measured 14 metres in length and 4.5 metres in height at the shoulder.

  • Le dinosaure a été croqué par Boulet dans son exposition T'imagines ? Boulet au musée des Confluences (9 juin - 16 août 2015).
  • Le Camarasaurus a été présenté pour la première fois lors de l'exposition hors les murs Un dinosaure en Presqu'Ile, qui a eu lieu à la CCI de Lyon (Palais du Commerce) en février 2009.
  • Il figurait également dans l'exposition Le musée dévoile ses réserves au musée gallo-romain de Fourvière en 2010-2011, où il était présenté sans remontage.

sources complémentaires

bibliographie sélective

  • Barrett P. M., Dodson P., Upchurch P., 2007 - chap. 13 : Sauropoda. In The dinosauria. Une copie du chap.13 est consultable sur demande (cote DOC000148).
  • Curry Rogers K., Wilson J., A., 2005 - The sauropods : evolution and paleobiology. University of California Press. Berkeley.
  • David Louis, 1994 - L'homme et les dinosaures. ARPPAM édition, 122 p.
  • Ronan AL, 2015 - Histoire des dinosaures. Flammarion.

liens [consultés le 06/08/2015]

  • les ressources à la bibliothèque universitaire de Lyon 1.
  • les ressources du Dinosaur National Monument l’un des parcs nationaux américains.
  • les ressources du Carnegie museum of natural history.
  • les ressources au Smithsonian national museum of natural history.
  • l’exposition « Dinosaure, la vie en grand » (MNHN du 24 oct 2012 au 13 mai 2013) sur les sauropodes, (Ronan Allain, commissaire scientifique de l’exposition, paléontologue, Maitre de Conférences auMNHN, chargé des collections de reptiles et d’oiseaux fossiles).
  • l’émission « la tête au carré », du 12 octobre 2012, intitulée « les sauropodes, les plus grands des dinosaures » dont les invités étaient Philippe Taquet (paléontologue, professeur émérite au Muséum, Président de l’Académie des Sciences et ancien directeur du MNHN) et Ronan Allain (paléontologue, Maître de Conférences au Muséum National d’Histoire Naturelle, chargé des collections de reptiles et d’oiseaux fossiles et commissaire scientifique de l’exposition « Dinosaure, la vie en grand »).
  • Les dinosaures, grandeur et décadence, article de Philippe Taquet sur le site du département Histoire de la Terre du MNHN.

 

Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
6 Août 2015
Crédits : 
musée des Confluences (Lyon, France), domaine public