Musée des confluences

Météorite Zerhamra

 

description

Cette météorite de 630 kg est un fragment du noyau métallique d’un corps céleste qui s’est vraisemblablement fragmenté lors d’une énorme collision. Elle a été découverte en 1967 à Zerhamra en Algérie.

Il s'agit d'un dépôt du muséum national d'histoire naturelle de Paris au musée des Confluences.

expositions

  • La météorite est présentée dans l'exposition Origines, les récits du monde parmi les vitrines consacrées aux différents types de météorites. Elle fait partie des objets à toucher aux côtés d'un fragment de Lune et de poussières d'étoiles.

L’étude des météorites permet de comprendre l’histoire de la formation du système solaire et celle de la Terre. Il y a 5 milliards d’années, des débris stellaires s’agglomèrent et forment notre planète. Progressivement, l’organisation interne de la Terre, sa surface et son atmosphère se mettent en place. Sa taille et sa position dans le système solaire lui confèrent des caractéristiques déterminantes pour l’apparition de la vie.

Les astres se sont progressivement formés par attraction et agglomération de matière : l’accrétion. Des météorites donnent un aperçu des matériaux à partir desquels notre système solaire et donc la Terre se sont formés. Certaines contiennent une grande variété de composés organiques, source potentielle de la formation de la vie.

Lorsque l’astre en formation atteint une certaine taille, l’énergie libérée par l’accrétion et la radioactivité interne le fait entrer en fusion. Il se structure alors par gravité en couches de natures différentes. Arrachées à ces astres, les météorites dites différenciées ont leur équivalent dans les enveloppes terrestres. Cette météorite de belle taille provient du noyau et non du manteau d'un corps céleste.

  • Elle a également été présentée lors de l'exposition Observer (12-28/02/2010) au Palais de la Bourse.
  • Elle a fait partie de la sélection d'objets de l'exposition Le musée dévoile ses réserves (2010-2011) au musée gallo-romain de Fourvière.
Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
30 Mars 2016
Crédits : 
Musée des Confluences (Lyon, France), CC BY-SA