Musée des confluences

Dessins d'enfants Kalash

 

contexte

Le fonds Loude-Lièvre-Nègre comporte parmi ses matériaux de terrain 13 cahiers de dessins d'enfants Kalash (1978-1985, cote 3J27), réunis par Viviane Lièvre pendant les missions ethnographiques menées avec Jean-Yves Loude et Hervé Nègre dans le Nord-Pakistan.

Elle revient sur leur contexte de production : "j’apportais à chaque séjour des cahiers achetés à Chitral et des feutres. Les enfants qui le souhaitaient venaient dessiner, aucune directive n’était donnée. Ces enfants, filles et garçons entre 7 et 12 ans n’étaient pas scolarisés à l’exception d’un ou deux garçons. Ils se mettaient en petits groupes autour de celui qui dessinait. Attentifs, respectueux. La plupart des dessins ne sont pas des figurations humaines mais plutôt des fleurs, des animaux tels que représentés à la fête du solstice d’hiver avec du charbon de bois".

pistes de recherche

Les cahiers s'avèrent de formidables sources d’informations :

  • en effet, les enfants y représentent de nombreuses scènes de la vie quotidienne, dont les motifs et sujets récurrents permettent de rendre compte d’un imaginaire habité par les animaux et les végétaux ;
  • on retrouve également dans ces dessins les formes quasi-rupestres de boucs représentées sur les murs des sanctuaires et des motifs analogues à ceux qui ornent les coiffes des femmes ;
  • la représentation de la condition des femmes dans ces dessins pourrait être une thématique intéressante : elles sont presque systématiquement représentées avec des cernes et un sourire inversé. On reconnaît également des femmes malades ou enceintes. Ces dessins sont très surprenants et paraissent riches de sens : une analyse sous un angle psychanalytique, associée aux informations de santé et de terrain collectées par Viviane Lièvre, permettrait certainement de tirer d’intéressantes conclusions quant à la perception par les enfants des conditions de vie des femmes ;
  • ces dessins pourraient aussi constituer autant de points d’entrées vers d’autres documents qui approfondiraient une thématique donnée. On pourrait ainsi imaginer une exposition destinée aux plus jeunes où le dessin permettrait de rebondir sur des photographies, des extraits de films ou d’enregistrements sonores associés à des informations rédigées par un spécialiste.

sources complémentaires 

Musée des Confluences (Lyon, France)

archives

  • dessins d'Hervé Nègre (cotes 3J28-31).
  • photographies et films (cotes à déterminer).
Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
13 Juin 2016
Crédits : 
musée des Confluences (Lyon,France), CC BY-SA