Musée des confluences

La collection de coiffes d’Antoine de Galbert rejoint le musée des Confluences

Antoine de Galbert, collectionneur et fondateur de La maison Rouge à Paris, a choisi de donner au musée des Confluences son extraordinaire collection de coiffes.

Plus de 500 pièces et quelques costumes, issus des quatre coins du monde, rejoindront le musée à partir de juin 2018.

« Le musée des Confluences, par son approche interdisciplinaire, est à l’image des croisements qui ont jalonné ma vie. Remettre l’ensemble de ma collection de coiffes à cette institution est, à ce titre, d’une grande cohérence. Le monde entier se nourrit, dort, marche, meurt et se couvre la tête. Que l’on soit africain, océanien, indien ou européen, on fait partie de la même humanité. Cette collection de coiffes est une invitation à s’ouvrir au monde, une ambition que partage fondamentalement le musée des Confluences. » Antoine de Galbert

Inventoriées, étudiées et pour certaines restaurées, le musée des Confluences aura à cœur de les présenter à son public à l’occasion d’une exposition immersive en 2019 et d’éditer un catalogue de l’ensemble de la collection. En avant-première, deux coiffes seront à découvrir au sein de l’exposition temporaire « Hugo Pratt, lignes d’horizons » dès le mois d’avril 2018.

Après la reconnaissance du public, ce don témoigne, 3 ans après l’ouverture du musée des Confluences, de la confiance que lui apportent les réseaux professionnels et les collectionneurs.

Publié le 10 Janvier 2018

Coiffe de la région des Plaines (Amérique du Nord – fin 19ème siècle) ©O.Garcin - musée des Confluences