Musée des confluences

Focus sur : la coiffe de mariage

Dans ses expositions permanentes, le musée présente plusieurs coiffes, dont celle-ci, ambusab, issue de Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Portée par la fiancée lors de sa première entrée chez son époux, elle augmente le prestige de la jeune femme. En Océanie, ce type de bien est échangé pour réaffirmer les liens entre les personnes.

En 2017, les collections du musée se sont enrichies d’un nouvel ensemble de plus de cinq cents coiffes et d’une vingtaine de costumes provenant du monde entier.

Cette donation du collectionneur Antoine de Galbert, fondateur de La maison rouge à Paris, sera présentée au public lors d’une exposition d’envergure prévue en juin 2019 : Le monde en tête.

Publié le 29 Août 2018

©Olivier Garcin - musée des Confluences