Musée des confluences

Etude et collecte de perles magiques à Madagascar

Du 20 au 26 août nous vous proposons de suivre sur les réseaux sociaux Marie Perrier, notre chargée des collections Afrique et Océanie, et Olivia Legrip-Randriambelo, anthropologue (Université Lyon 2), en mission à Madagascar. L’enjeu de ce voyage : l’étude et la collecte de perles magiques.

Entre 1932 et 1936, le musée colonial de la ville de Lyon, dont le musée des Confluences est l’héritier, reçoit la collection particulière de Charles Renel, ancien directeur de l’enseignement à Madagascar, ainsi que ses ouvrages et sa photothèque. Cette collection, de plus de 300 pièces, est un témoignage majeur des productions artistiques, de l’art de vivre et du culte aux esprits telles qu’elles étaient pratiquées au début du 20e siècle.
Parmi les objets collectés, Charles Renel s’est particulièrement intéressé aux perles magiques, les vakana. Ces charmes en verre, en porcelaine ou en métal, ont chacun un nom et un pouvoir particulier. Ils sont assemblés par des devins-guérisseurs pour favoriser la chance et protéger les clients qui viennent les consulter.

Avec ce voyage le musée des Confluences souhaite documenter son fond ancien et collecter des perles contemporaines, qui continuent d’être utilisées pour créer des charmes de protection. Ce perlier moderne, réalisé 100 ans après celui de Charles Renel, sera présenté lors d’une future exposition sur la magie en 2021.


Suivez ce voyage sur les réseaux sociaux #mdcamadagascar

Publié le 19 Août 2018

©O.Legrip-Randriambelo