Musée des confluences

Installation d'un nouvel objet au 2e étage

La baleine n’est plus seule au 2e étage du musée. Un impressionnant masque de pignon de Papouasie-Nouvelle-Guinée l’a rejoint ce lundi. Haut de près de 3 mètres, ce masque était accroché en haut de la façade d’une maison cérémonielle.

En Papouasie-Nouvelle-Guinée, au début du 20e siècle, presque tous les villages de la région du fleuve Sepik possédaient une maison cérémonielle dont l’accès était strictement réservé aux hommes. Alors que les éléments intérieurs relèvent de l’univers masculin, l’extérieur de la maison est d’essence féminine, à l’image de ce masque, qui représenterait l’ancêtre primordial féminin. Par sa position en hauteur et ses dimensions imposantes, il constitue une protection symbolique contre toute intrusion extérieure.


Cette acquisition a été rendue possible grâce au mécénat de l’entreprise River Side à Lyon

Publié le 18 Décembre 2019

©O.Garcin - musée des Confluences