Musée des confluences

Dans l'atelier du mouleur

22
12

À l’atelier de moulage, un des objectifs est de fournir des reproductions de pièces originales permettant la manipulation, pour des études scientifiques ou comme support pédagogique. Le processus passe par des étapes très variées, minutieuses, techniques… et même artistiques.

À l’atelier de moulage, un des objectifs est de fournir des reproductions de pièces originales permettant la manipulation, pour des études scientifiques ou comme support pédagogique. Le processus passe par des étapes très variées, minutieuses, techniques… et même artistiques.

Atelier de moulage - vue générale

C’est un des métiers les plus fascinants du musée. L’un des plus complets aussi. Au Centre de Conservation et d’Études des Collections (CCEC) du musée des Confluences, Isabelle réalise des tirages (reproductions), à partir de pièces originales. Ces fac-similés pourront être manipulés sans risques par les médiateurs et par le public à l'occasion des activités de médiation qui seront proposées à l'ouverture du musée.

Crocodileimus robustus
Collection des fossiles de Cerin (Ain)
Kimméridgien (environ –150 Ma)
photo P. Ageneau

Le travail d'Isabelle commence par le nettoyage et le démarquage des pièces identifiées avec une encre ancienne, souvent tenace. Ensuite, elle restaure, comble les fissures à l’aide de produits dits « réversibles », élimine toute trace de colle ou de mastic. Pour cela, elle dispose d’un outillage à faire pâlir les professionnels de la dentisterie : instruments de précision, pinces, spatules, ponceuse mécanique, décolleuse à vapeur…

La matrice en silicone va permettre de réaliser des tirages en plâtre ou en résine polyuréthane

La fabrication d’un moule en silicone, la matrice, permettra d’effectuer les tirages en petite série. Un agent démoulant sera préalablement appliqué sur l'ensemble de la pièce originale, ceci afin de pouvoir la retirer facilement. A partir du moule obtenu, le tirage de la pièce sera réalisé soit en plâtre soit en résine polyuréthane, et l'on évitera la formation de bulles d'air lors de la coulée. Parfois, Isabelle utilise même une petite bétonnière pour certaines pièces de taille conséquente, afin de réaliser des tirages en résine par technique de roto-moulage.

Une touche artistique à l’aquarelle et aux pigments naturels

Réalisation de la patine

Un travail plus artistique intervient dans la réalisation de la patine, à l’aquarelle et aux pigments naturels. Isabelle a le secret de ses préparations pour les teintes, comme pour les colles et les vernis. « Il faut notamment que les pigments puissent tenir sur le plâtre et durer dans le temps,» précise-t-elle. On n’en saura pas plus.

Deux tirages du crocodileimus robustus en cours de réalisation

Stockage et transport de l'original

Un conditionnement est réalisé sur mesure pour chaque pièce originale (matériaux chimiquement neutres, non abrasifs…) afin de limiter au maximum tout risque de dégradation ou même de casse.

Isabelle exerce le métier de mouleur depuis cinq ans après une formation initiale aux Beaux-Arts: « je ne suis pas prête de m’en lasser, c’est une véritable passion ».