la bibliothèque

 

La bibliothèque du musée des Confluences compte plus de 15 000 volumes sur les sciences naturelles, l’ethnologie, les voyages d’exploration, les thématiques d’expositions et la vie des musées. Elle comporte également plus de 1 000 titres de revues, des biographies de naturalistes et des milliers de tirés à part.

ouvrages

Les sciences naturelles se taillent la part du lion, avec des ouvrages classiques de scientifiques français et étrangers (Belon, Buffon, Cuvier, Darwin, Gould, etc.), mais aussi un fonds important liés aux écoles lyonnaises de botanique, d’entomologie, de malacologie et de paléontologie : Mulsant, Rey, Lortet, Locard, Terver, Depéret, Thiollière et bien d’autres donnent au musée des ouvrages, voire des bibliothèques entières.

L’anthropologie et l’égyptologie sont également bien représentées du fait des travaux scientifiques menés notamment par Louis Lortet, Ernest Chantre et Claude Gaillard.

Les livres de voyages d'Abel de Petit-Thouars, de Dumont d’Urville ou de Gaimard pour ne citer qu'eux témoignent de l’engouement des expéditions scientifiques à travers le monde, menées par des spécialistes de plusieurs domaines. Beaucoup de ces titres comportent un ou plusieurs atlas de gravures, lithographies et dessins souvent splendides. Près de 10 000 planches du domaine public ont été numérisées en haute définition : elles sont mises en ligne progressivement en basse définition, le fichier HD étant disponible sur demande.

Aujourd'hui, la bibliothèque s'enrichit par une politique d'acquisition régulière, mais aussi par le don de bibliothèques privées constituées en parallèle de collections : fonds Réveillet sur l’entomologie, Delsol sur l’évolution, Unité séricicole de Lyon, etc.

La bibliothèque d'usuels au CCEC

tirés à part

Au-delà des ouvrages, le musée des Confluences conserve également de très nombreux tirés à part, essentiellement en sciences naturelles : il s’agit pour une part d’articles scientifiques publiés à l’issue d’étude de spécimens du musée. Cet ensemble reste largement inédit, alors qu’il témoigne de la vigueur des activités scientifiques menées dans les collections.

La majeure partie n'est cependant pas directement liée aux spécimens conservés, mais aux thématiques du musée et aux passionnés qui ont transmis leur collection au musée : Claude Dufay ou encore Claude Lemaire ont ainsi rassemblé de nombreux tirés à part liés à leurs ensembles de spécimens. On trouve également des biographies de naturalistes écrites par des membres de sociétés savantes, ou par des spécialistes au sein du musée.

Aujourd'hui, cet ensemble continue à s'enrichir grâce aux dons de particuliers et à la veille documentaire des chargés de collection, notamment en sciences de la vie.

Portrait d'Eugène Foudras

revues

Le musée conserve de très nombreux titres, issus pour la plupart des échanges scientifiques avec la revue du musée sous ses différentes appellations et orientations :

  • Archives du Muséum de Lyon : 15 volumes publiés entre 1872 et 1939, avec un total de 45 articles (quelques articles en ligne).
  • Nouvelles Archives du Muséum de Lyon : 49 volumes entre 1946 et 1999, 258 articles (quelques articles en ligne).
  • Cahiers scientifiques (quelques articles en ligne) et Etudes scientifiques (idem) du muséum (2000-2007), puis du musée des Confluences (2007-2011) : 18 volumes entre 2000 et 2011, 110 articles.
  • Les cahiers du musée des Confluences, revue thématique Sciences et Sociétés : 10 volumes entre 2008 et 2013 (quelques articles en ligne).

Cet ensemble est en cours de numérisation intégrale par l'équipe de Persée dans le cadre d'une convention en cours de signature : la plateforme lui donnera une visibilité et une indexation sans commune mesure avec la base de données du musée (Flora).

Du fait du rayonnement scientifique du musée à partir de Louis Lortet en 1870, le musée conserve des titres du monde entier en sciences naturelles, anthropologie, ethnographie, etc. Ces collections de revues sont rarement complètes puisqu'elles sont liées aux échanges avec celles du musée. Certains de ces échanges se sont d'ailleurs interrompus depuis le dernier numéro de notre revue scientifique, ou du fait de la parution de certains titres sous forme électronique.

Le musée est également abonné à des revues liées aux collections et aux thématiques du musée : Mammalia, Bulletin de la société linnéenne de Lyon, Bulletin de la société entomologique de France, Gradhiva, La lettre de l'OCIM, etc.

conditions d’accès

Le musée des Confluences n'est pas une bibliothèque de prêt : les ouvrages et revues sont uniquement consultables sur place et sur rendez-vous. Les ouvrages en sciences humaines, muséologie et beaux-arts sont consultables au musée des Confluences (86, quai Perrache - 69002 Lyon), tandis que ceux de sciences naturelles, sciences et techniques et ouvrages anciens sont consultables au Centre de conservation et d'étude des collections (CCEC - 13A, rue Bancel - 69002 Lyon).

Le référencement des ouvrages, revues et tirés à part est loin d’être complet dans la base de données du musée, ce qui en rend la gestion et la diffusion difficiles. Un travail systématique de reprise est en cours, avec le souhait de diffuser en ligne les références normalisées afin de mieux faire connaître ce fonds. Cette harmonisation permettra au musée de mieux s'insérer dans les réseaux professionnels, tels que la base du SUDOC par exemple.

bibliographie sélective

  • Graciotti S., Guillet G. (Dir.), Livres au muséum. Une bibliothèque au service des collections, Muséum d’histoire naturelle de Lyon, Lyon, EMCC, 114 p. Ce livre présente quelques-uns des ouvrages les plus prestigieux conservés au CCEC : il met en regard les objets de collection et leurs représentations sous forme de gravures, lithographies et aquarelles.
  • Jocteur-Montrozier Yves, « La bibliothèque du musée des Confluences, éléments d’histoire et d’analyse », in La passion de la collecte, Du muséum au musée des Confluences, Lyon, Musée des Confluences, 2008, p. 29-44.

sources complémentaires

  • Société linnéenne de Lyon : beaucoup d'ouvrages, de revues et de biographies sont complémentaires avec celles du musée des Confluences, et plusieurs responsables de collection en font partie. Des échanges d'ouvrages ont lieu régulièrement pour compléter nos fonds respectifs, et un partenariat s'est noué pour numériser intégralement la revue de la société.
  • Jardin botanique de Lyon : lors de leur déménagement au couvent de la Déserte pendant la Révolution, les collections botaniques du muséum d'histoire naturelle de Lyon ont été attribuées au Jardin des Plantes, ce qui explique que les collections soient assez pauvres en botanique, à l'exception par exemple de l'herbier de Clémence Lortet. Il n'empêche que les ouvrages conservés par le Jardin botanique de Lyon sont complémentaires et génèrent des demandes, voire des prêts.
  • La BU sciences de Lyon I à la Doua : les fonds patrimoniaux très riches trouvent un écho dans nos collections, notamment en sciences et techniques avec de très beaux ouvrages de physique, chimie et santé.
  • La bibliothèque Diderot de Lyon, issue du rapprochement des universités Lyon 2 et Lyon 3 et de l’École normale supérieure de Lyon : elle est indispensable aux recherches en sciences humaines et sciences et permet d'accéder à de très nombreuses revues papier et électronique.
  • La bibliothèque municipale de Lyon :  ses collections patrimoniales, ouvrages anciens, photographies, estampes, complètent nos fonds et documentent parfois le musée.
  • Le centre de documentation et d'archives des Oeuvres Pontificales Missionnaires : il est indispensable pour documenter la collection de l'Oeuvre de la Propagation de la Foi déposée au musée des Confluences depuis 1979.
  • Et bien d'autres encore !