Musée des confluences

Un peu plus près des cétoines

11
12

Les insectes présentés dans l’exposition Espèces viennent de se faire épingler en beauté : à partir d’une palette de coléoptères et de lépidoptères, Cédric Audibert a en effet composé un tableau naturaliste aux formes et aux couleurs éblouissantes. Les insectes semblent s’être posés là pour le simple plaisir d’être admirés.

Et pourtant, ils ne représentent qu’un mince échantillon parmi le million d’espèces décrites et les autres millions encore à découvrir, ce qui fait des insectes le groupe animal le plus nombreux. Il a donc fallu faire un choix drastique mais scientifique parmi les familles et sous-familles conservées au musée : pour les coléoptères, on trouvera par exemple des Carabidés, Cétonidés, Cérambycidés et autres Curculionidés, tandis que les lépidoptères nous offrent les ailes chatoyantes de Nymphalidés, Morphidés ou Saturnidés. De quoi changer notre regard sur les cétoines, les charançons ou encore les papillons de nuit.

Légendes : Cédric Audibert en train de composer le tableau des lépidoptères et des coléoptères, musée des Confluences (Lyon, France), crédit photo Olivier Garcin