Musée des confluences

Sphinx de Médamoud

 

description

Le sphinx, le plus souvent lion à tête humaine, que les Égyptiens nommaient chesepânkh, c'est-à-dire "statue vivante" symbolise la souveraineté. Dressé sur ses pattes, il représente Pharaon piétinant ses ennemis et protégeant l'Égypte. Couché et placé aux entrées des temples, il veille sur les sanctuaires et peut même, comme par exemple à Karnak, incarner le dieu lui-même.

Cet exemplaire est l'un des rares grands sphinx d'environ trois mètres que possédait le Louvre, qui l'a mis en dépôt au muséum d'histoire naturelle de Lyon. Il provient du dromos ou allée triomphale du temple de Médamoud (Haute-Égypte), où il était dédié à Montou, dieu gardien de Thèbes : cette allée était bordée de trente-quatre sphinx répartis en deux rangées. Ce sphinx peut être daté de l'époque située entre la fin du règne de Ptolémée III (vers 231 av. JC) et le règne de Tibère (14-37 ap. JC).

exposition

Le sphinx est présenté dans l'exposition Espèces.

Les créatures mi-homme mi-animal étaient extrêmement fréquentes en Égypte. Parmi elles, le sphinx, lion à tête humaine, symbolisait la souveraineté du pharaon. Placé à l’entrée des temples, il en est le gardien.

crédit photographique

Musée des Confluences (Lyon, France), Patrick Ageneau

 

Éditeur : 
Musée des Confluences
Modifié le : 
5 Novembre 2014
Crédits : 
Musée des Confluences (Lyon,France), dépôt du musée du Louvre