Par la main des femmes. La poterie modelée du Maghreb

 

résumé

D’une remarquable valeur esthétique, les poteries modelées de tradition berbère de Tunisie, d’Algérie et du Maroc ont été rapportées en grand nombre en Europe depuis le milieu du XIXe siècle. Elles ont depuis trouvé place dans plusieurs collections privées et publiques, ou, de manière isolée, chez des particuliers qui ont été, à un moment de leur vie, en relation avec le Maghreb. Pourtant, elles restent très mal connues et n’ont encore fait l’objet d’aucune étude d’ensemble.

Produites encore de nos jours depuis le Rif marocain jusqu’au Sahel de Sousse, ces poteries sont exclusivement modelées par la main des femmes qui les destinent aux seuls usages domestiques ou au décor de la maison. Sans tour ni four, leur fabrication ne nécessite quasiment aucun outil et n’utilise que de l’argile et des colorants naturels, selon une technique qui paraît remonter à la fin du Néolithique. Les jalons archéologiques manquent cependant entre ces périodes anciennes et le milieu du XIXe siècle, époque à laquelle observateurs et savants européens ont sporadiquement commencé à s’intéresser à ces poteries traditionnelles que l’on a rattachées par la suite aux arts dits « premiers ».

Cet ouvrage collectif a comme première ambition de donner une idée de la variété et de la qualité de ces productions. S’il n’est guère possible d’en établir une typologie satisfaisante, ni de proposer une géographie exacte de leur multiplicité locale et tribale, on peut en revanche, et tel est le second objectif du livre, étudier la façon dont les poteries elles-mêmes ont été considérées, collectées et étudiées à partir de la seconde moitié du XIXe siècle puis tout au long du XXe siècle. Enfin, des témoignages permettent d’éclairer quelques-unes de leurs évolutions récentes.

Cette étude s’appuie sur le catalogue raisonné des collections de poteries modelées du musée des Confluences, de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée – Jean Pouilloux (Lyon) et du musée de la Poterie méditerranéenne (Saint-Quentin-la-Poterie, Gard).

En vente à la librairie du musée