Musée des confluences

Alexis Chermette

 

éléments de biographie

Alexis Chermette naît le 16 juillet 1902 dans la ville de Lyon (69) dans le 6e arrondissement. Il est le fils de Jean-Joseph Chermette, ancien élève de l’école des Beaux-Arts. Sa mère, Mathilde Guenot, est originaire de la Bourgogne dans la région de Chalon-sur-Saône. Durant ses vacances, Chermette se rend fréquemment chez ses grands-parents maternels, qui exploitent une carrière au sein de la région : c’est donc tout petit qu’il développe un intérêt pour les sciences naturelles et la géologie. Il entame des études secondaires au Lycée Ampère de Lyon dans le 2e arrondissement. Très vite, il se passionne pour les minerais et décide d'en faire son métier. Après le lycée, il se tourne donc vers la Faculté des Sciences de Lyon et en sort avec une licence ès Sciences Naturelles. Il voyage ensuite vers le Nord-Est de la France, en Moselle, pour intégrer l’Institut de Géologie de Nancy dont il sort en 1924 à l’âge de 22 ans, avec son diplôme d'ingénieur-géologue.

Tout jeune diplômé, il est obligé de s’expatrier pour débuter sa carrière d’ingénieur-géologue. Il se rend en 1926 à Madagascar au service de la Compagnie Générale de Madagascar, qui y exploite le graphite, ce qui va l’occuper jusqu’en 1930. Toute sa vie, de grandes institutions vont l’employer pour ses qualités de prospecteur et d’expert géologue :

  • La Compagnie Minière de la Haute-Volta (1930-1931) ;
  • Le Gouvernement général de l’Afrique-Occidentale française (1932-1948/1954-1957) ;
  • Le Bureau Minier de la France d’Outre-Mer (1948-1954/1957-1959) ;
  • Le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (1959-1964) ;
  • L’Organisation des Nations-Unies et d’autres organismes (1961-1971).

La fluorite a toujours été son minéral de prédilection. Il se constitue une collection spectaculaire et devient très vite l’expert mondial de ce minéral, ce qui lui vaudra sa renommée. Malgré sa vie passée à l’étranger, Alexis Chermette reste attaché à sa ville natale et particulièrement au muséum d'histoire naturelle de Lyon. Les journaux d’entrées du muséum de Lyon retracent les nombreux dons que le géologue effectue tout au long de sa vie : ainsi dès 1923, alors qu’il n’est qu’étudiant, Chermette donne quatre minéraux au muséum. Commence alors une étroite collaboration entre le géologue et le muséum, où il participe également à des expositions consacrées à la minéralogie. Au total, on dénombre 233 échantillons minéralogiques enregistrés dans les collections du muséum avant son legs de 1996. A cette date, il précise dans son testament : (...) « Je lègue au Musée (muséum d’histoire naturelle) de Lyon :

  • ma collection de minéraux ;
  • ma collection de pierres dures.

(...) Toutefois ma femme conservera la jouissance viagère de ces différentes collections… ».

C’est donc avec reconnaissance qu'en 1997, le Conseil général du Rhône accepte pour le muséum la totalité des dons de Chermette. Toutes les fluorites présentées dans l'exposition Sociétés proviennent de cette collection léguée en 1996.

Chermette décède à Lyon le 26 août 1996 dans sa 95e année. En léguant toute sa collection de fluorites et d’autres minéraux au muséum d’histoire naturelle de Lyon, il laisse derrière lui une œuvre géologique immense avec de nombreux rapports inédits, ainsi qu’une centaine de publications scientifiques : ces écrits constituent avec d'autres documents le fonds d’archives Alexis Chermette (sous-série 4J).

Il a également membre de la Société linnéenne de Lyon entre 1966 et 1996 (président en 1977) et membre de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon entre 1974 et 1996.

sources complémentaires

Musée des Confluences (Lyon, France)

collections

  • collection de minéraux donnés tout au long de la vie d'Alexis Chermette au muséum d'histoire naturelle de Lyon.
  • collection léguée en 1996 de fluorites, de quelques autres minéraux et d'une table en bronze surmontée d'un plateau en fluorite.

archives

  • fonds Chermette (sous-série 4J) : pour plus d'informations, se référer à la fiche de fonds et à l'instrument de recherche.
  • fonds Chermette, legs par Mme Chermette au département du Rhône pour le muséum d'histoire naturelle de Lyon : extrait du registre des actes de décès d'Alexis Chermette (19/09/1996), procès-verbal d'ouverture et de description du testament olographe d'Alexis Chermette (2/10/1996), acte de notoriété auprès d'un notaire (22/10/1996), rapport au conseil général pour l'acceptation du legs (1997), délibération du conseil général (27/01/1997), pouvoir donné par Michel Mercier pour le muséum d'histoire naturelle de Lyon à l'étude Marmey-Ravu pour l'acceptation du legs (6/11/1997) (copies, cote Amus3445).
  • ouvrage Alexis Chermette et la fluorite, publication par le muséum : maquette, textes, correspondance (non coté).
  • dossiers sur Chermette et sur la publication dans le fonds de Michel Philippe (non cotés).

extraits de la bibliographie d'Alexis Chermette

  • 1966 - La Fluorine dans la région lyonnaise. Bulletin mensuel de la Société linnéenne de Lyon, 35 (4) : 161-163.
  • 1986 - La Fluorite. G. Lachurié.
  • 1993 - Minéraux, mines et minéralogistes lyonnais au XIXe siècle. Edition lyonnaises d'art et d'histoire.

De nombreux articles sont consultables en ligne et téléchargeables sur le site de la Société linnéenne de Lyon [consulté le 27/11/2014].

notices biographiques

  • Boudeulle M. David L. Philippe M. Alexis Chermette et la fluorite. Muséum d'histoire naturelle de Lyon, 2002, 143 p.
  • David L., 1997 - "In memoriam, Alexis Chermette (1902-1996)". Nouvelles archives du muséum d'histoire naturelle de Lyon, fascicule 35 : 63-70.
  • Henzi P., 1996 - Alexis Chermette (16 juillet 1902 - 26 Août 1996). Bulletin mensuel de la Socété linnéenne de Lyon, 65 (9) : 281-282.

 

Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
15 Juin 2016
Crédits : 
musée des Confluences (Lyon, France), CC BY-SA