Musée des confluences

Bâton de danse

 

description

Le cartel de cet objet dans le Catalogue de l'Oeuvre de la Propagation de la Foi, le présente comme étant un " Casse-tête en forme de poisson à l'usage des sauvages de la Nouvelle-Zélande. Les filaments qui forment les nageoires sont en phormium tenax ».

Selon l'ouvrage dirigé par Yannick Essertel, Objets des terres lointaines, il s’agit plutôt « d’un bâton de danse en forme de poisson, décoré de motifs géométriques rouge, noir et blanc, avec des nageoires figurées par des fils de fibres végétales. La forme de la partie centrale en bois sculpté rappelle celle d’une pirogue. Il est précisé dans le cartel que cette pièce provient de la Nouvelle-Zélande, alors que selon le décor il ne fait aucun doute que cette pièce provient de Santa Cruz ».

Sur l’étiquette collée sur le bois au dos de l’objet, figure l’inscription « Casse-tête apporté de la Nouvelle-Zélande par M. Louis Perret ».

Louis Perret était un missionnaire laïc, architecte de formation, ayant séjourné en Nouvelle-Zélande en 1841-1842.

utilisation

D'après l’ouvrage cité ci-dessus, "ce type de bâton de danse, napa, est utilisé à l'occasion des cérémonies du même nom, qui marquent le passage des enfants à l'âge mûr."

expositions

  • Cet objet n'est pas exposé actuellement, mais sa notice est publiée en écho à l'exposition temporaire Corps rebelles et à sa thématique sur la danse (13/09/2016-05/03/2017).

bibliographie sélective

 

Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
18 Août 2016
Crédits : 
Fonds de la Propagation de la Foi-OPM, musée des Confluences (Lyon, France)