Musée des confluences

Chaussures

 

description

Ces chaussures font partie de la collection « serpent arc-en-ciel » acquise en 2001 auprès de Pierre-Henri Giscard.

exposition

Cette paire de chaussures est présentée dans l'exposition temporaire A vos pieds (07/06/2016-30/04/2017), dans l'îlot 5 - "Chaussures de prestige".

Composée d'une semelle en plumes d'émeu et d'une partie couvrante en cheveux humains tressés, cette chaussure est portée par le Kurdaitcha ou chaman. La semelle avait la propriété de rendre invisibles les traces du Kurdaitcha, qui "vengeait la mort" causée par des esprits et des êtres surnaturels.

With a sole of emu feathers and covering section made of braided human hait, this shoe is worn by the Kurdaitcha or shaman. The sole concealed the footprints of the Kurdaitcha, who "avenged deaths" caused by spirits and supernatural beings.

sources complémentaires

Liens consultés le 24/05/2016.

articles

  • Akerman, K., 2005 – “Shoes of invisibility and invisible shoes: Australian hunters and gatherers and ideas on the origins of footwear”, In. Australian Aboriginal Studies, n° 2, pp. 55–64.

  • Byrne, P.M., 1896 - "Note on the customs connected with the use of the so-called kurdaitcha shoes of Central Australia", In. Proceedings of the Royal Society of Victoria 8:65-8.

  • Spencer B., Gillen F.J., 1899 – “The Customs of Kurdaitcha and Illapurinja and the Avenging Party or Atninga”, In. Native Tribes of Central Australia Cambridge. University Press, chapitre XIII, pp. 476-. Certaines parties du livre sont consultables sur Google Books. Le chapitre XIII est en libre accès sur www.sacred-texts.com/aus/ntca/ntca15.htm.

ouvrage

  •        Elkin A.- Aboriginal men of high degree, St Lucia, the University of Queensland Press, 1977.

liens

 

 

 

Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
18 Mai 2016
Crédits : 
Musée des Confluences (Lyon, France), CC BY-SA