Musée des confluences

Cible

 

utilisation

La cible a été conçue par l'Institut de physique nucléaire de Lyon (IPNL) pour étudier les collisions de matière avec des ions lourds. Elle a ainsi été utilisée lors de l'expérience NA38 menée par l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) à partir de 1986, en envoyant sur cette cible des ions lourds tels que des protons, des ions oxygène ou des ions soufre.

description

Cette cible de la mission NA38, fabriquée par l'IPNL, est composée de petites ciblettes rangées dans une pièce mécanique qui ressemble à un magasin de diapositives. Sous la caissette, il ressort de chaque ciblette une mèche de fibres optiques de 1,5 cm de diamètre environ, terminée par un cylindre en plexiglas d'une section de 2 cm et d'une longueur de 10 cm. Se répartissant de part et d'autre du centre, chaque cylindre vient se loger dans un trou d'une paroi latérale : au total 20 découpes de chaque côté pour accueillir 32 cylindres. Deux gros tubes noirs sont placés diagonalement par rapport aux ciblettes.

Lorsqu'une interaction se produit dans une ciblette, un signal lumineux est produit dans un anneau de matériau scintillant entourant la ciblette, puis il est transmis par les faisceaux de fibres. Cette lumière est ensuite convertie en signal électrique, indiquant au physicien qu'une interaction a eu lieu.

Cet instrument est un prototype unique.

  • Inscriptions : boulons : A2 70 ; tube : Danger High / Haute tension ; moteur : Crouzet ; socle amovible : star ; sur la structure à différents endroits : 1, 2, 3
  • Matériaux : fibres optiques et gaines électriques en plastique ; base, parois droite et gauche, socle modulable, couvercle ajouré en aluminium ; rail central et son maintien en plexiglas.

expositions

  • Cette machine est actuellement présentée dans le hall de l'Institut de physique nucléaire de Lyon (IPNL), sur le campus de la Doua.
  • Sa notice est publiée en écho à l'exposition L'art et la machine présentée au musée des Confluences (13/10/2015-24/01/2016) : bien qu'elle relève davantage des instruments scientifiques que des machines, la cible suscite la fascination et l'interrogation et, de par son côté esthétique, peut se rapprocher de certaines oeuvres d'art contemporain.

bibliographie sélective

relation

La cible fait partie d'une collection d'instruments conçus et fabriqués par l'IPNL depuis 1963 jusqu'à nos jours, notamment en physique des particules. Une partie des instruments qui ne sont plus en usage sont présentés dans le hall de l'IPNL, mais l'Institut continue à concevoir des instruments et en abrite certains en fonctionnement.

source

Thèse de Séverine Derolez réalisée au musée des Confluences dans le cadre d'une convention CIFRE et de la mission PATSTEC sur le patrimoine scientifique et technique contemporain (09/2012-01/2016).

Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
9 Novembre 2015
Crédits : 
Institu de physique nucléaire de Lyon - crédits photo Séverine Derolez