Musée des confluences

Clémence Lortet

 

biographie

Clémence Lortet consulte en 1803 le professeur Jean Emmanuel Gilibert, botaniste et directeur du Jardin des plantes de Lyon, pour des raisons de santé. Le professeur Gilibert lui prescrit une promenade quotidienne. Au cours de ses promenades, elle se passionne pour la flore qui l'entoure et commence à herboriser.

En parallèle, elle étudie la botanique en suivant les cours dispensés par le professeur Gilibert au Jardin des plantes. Elle acquiert ainsi une solide connaissance en botanique. De cette rencontre naît une riche collaboration. Clémence Lortet collecte quotidiennement durant plus de trente ans des plantes qui sont réunies dans plusieurs herbiers, répartis aujourd’hui dans différentes institutions, dont le musée des Confluences. Ces herbiers permettent une connaissance affinée de la flore régionale.

En 1822, Clémence Lortet et Gilibert participent à la création de la Société linnéenne de Lyon. Ils ont également en commun le muséum d'histoire naturelle de Lyon : Gilibert en sera le directeur de 1802 à 1814, tandis que Clémence Lortet n'est autre que la grand-mère de Louis Lortet, directeur entre 1870 et 1909.

sources complémentaires

sites

bibliographie sélective

  • Audibert C., 2013 - Notice biographique sur Clémence Lortet. in Atlas de la flore vasculaire, plantes sauvage de la Loire et du Rhône, Conservatoire botanique national du Massif central.
  • Lortet C., sans date – Recueil, promenades botaniques autour de Lyon.
  • Magnin A., 1913 - Les Lortet, botanistes lyonnais, particulièrement Clémence, Pierre et Louis Lortet, et le botaniste Roffavier. A. Rey.
  • Roffavier M., 1835 - Notice sur madame Lortet, séance du 15 juin, Annales de la Société Linnéenne de Lyon et des Société Botanique de Lyon.

Une bibliographie plus complète est disponible sur le site du cths [consulté le 27/11/2014]

iconographie

Portrait de Clémence Lortet conservé à la Société linnéenne de Lyon.

Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
21 Avril 2015
Crédits : 
Musée des Confluences (Lyon, France)