Musée des confluences

Comment et pourquoi représenter l'arbre phylogénétique du vivant ?

 

titre complet

Comment et pourquoi représenter l'arbre phylogénétique du vivant ? La réponse du musée des Confluences de Lyon.

résumé

Pierre Thomas, géologue à l'ENS de Lyon et membre du comité scientifique de l'exposition Origines, les récits du monde, analyse le buisson du vivant de l'exposition Espèces dans l'histoire des représentations phylogénétiques.

Le buisson du musée des Confluences est une sculpture de forme sphérique composée de trois branches du buisson du vivant : les Bactéries, les Archées et les Eucaryotes. Les extrémités de branches représentent les espèces actuelles, les embranchements les ancêtres communs à plusieurs espèces, et les branches plus petites qui n'aboutissent pas à la surface correspondent à des espèces disparues. Une branche rouge représente le trajet du plus ancien ancêtre vivant connu jusqu'à Homo Sapiens : ce n'est qu'une branche parmi d'autres. "Représenter l'arbre du vivant comme un buisson sphérique porte un message : de même qu'il n'y a aucun point privilégié à la surface d'une sphère, il n'y a aucun rameau particulier ou privilégié dans ce buisson du vivant". Cette représentation ne place donc plus l'homme au-dessus de toutes les espèces, comme ça a été longtemps le cas. Aujourd'hui, la parenté entre espèces résulte d'analyses génétiques et non plus de ressemblances plus ou moins trompeuses, comme en témoigne le plateau des antilopes voisin du buisson.

Pour autant, ce buisson reste une création artistique, une représentation parmi d'autres sur laquelle se basent les audiovisuels de l'exposition Origines sur nos différentes ancêtres. Pierre Thomas analyse d'autres représentations d'arbres du vivant :  dessins de Charles Darwin, arbres d'Ernst Haeckel, échelles stratigraphiques géologiques, cercle en 2D basé sur le génome, arbres en forme de pin parasol utilisés pendant ses cours, etc.

Son propos est illustré par des photographies des salles d'exposition et des reproductions de planches extraites d'ouvrages.

 

Éditeur : 
ENS de Lyon
Modifié le : 
6 Avril 2015