Musée des confluences

Danse folklorique Bon-Odori

 

description

  • Danse folklorique Bon-Odori
  • 盆踊り
  • timbre humide : collection Ernest Chantre

Scène de vie. Précisions sur le sujet : O-Bon (お盆) est l'écriture cursive pour Urabonne/Urabanna (于蘭盆会/盂蘭盆会) issu de l'Ullambana sûtra qui signifie en sanskrit "pendu à l'envers en enfer".

Lors du festival, les offrandes faites aux morts permettent d'amoindrir la douleur de leurs âmes errantes. Selon la légende, Mokuren (目連) un disciple de Gautama Siddhârtha (Shaka 釋迦) subit une vision de sa mère défunte, tourmentée pour son égoïsme dans le Royaume des Esprits. Bouleversé, il supplie Bouddha pour le salut de sa mère et Bouddha lui répond qu' "Au quinzième jour de juillet, fais donner une grande fête en l'honneur des sept dernières générations de morts." Le disciple, de joie, exécute une danse le Bon Odori (盆踊り).

Le festival bouddhiste japonais honorant les esprits des ancêtres, importé de Chine (鬼節 guijie/中元節 zhongyuanjie) s'est transformé peu à peu en réunion familiale durant laquelle les gens des grandes villes retournent à leur ville natale et s'occupent des tombes de leurs ancêtres. Lors du festival des danses folkloriques traditionnelles sont données pendant ces trois jours non fériés mais pour lesquels de nombreux japonais prennent des congés.

La description a été réalisée par Elodie Paillet.

expositions

  • Cette photographie a été présentée dans l'exposition temporaire d'ouverture Les trésors d'Emile Guimet (20/12/2014-26/07/2015).
  • En lien avec la thématique de la danse, elle fait écho à l'exposition temporaire Corps rebelles (13/09/16-05/03/17).

sources complémentaires

bibliographie

  • Estèbe Claude, Collection de 40 photographies japonaises du fonds Chantre, rapport d'expertise réalisé pour le musée des Confluences, 2013, 11 p. (cote Amus3267)
  • Paillet Elodie, Collection Ernest Chantre, lot de quarante photographies du Japon, étude réalisée pour le musée des Confluences, 2013, 24 p. (cote DOC000025)

liens

relation

Ensemble de 40 photographies du Japon acquises par Ernest Chantre (1843-1924), sous-directeur du muséum d'histoire naturelle de Lyon (1879-1909).

source

Fonds Ernest Chantre.

 

 

 

 

 

Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
23 Février 2015
Crédits : 
musée des Confluences (Lyon, France), domaine public