Musée des confluences

Frontières

 

contexte

L'exposition a été présentée au muséum d'histoire naturelle de Lyon du 3 octobre 2006 au 4 février 2007 sur une superficie 700 m². Elle questionne la notion de frontières par le biais de l'image, de la cartographie et des sciences politiques.

Elle a été conçue en interne par l'équipe projet suivante :

  • Hervé Groscarret, chef de projet
  • Edith Joseph, chargée de production
  • Karin Maréchal, référente publics

présentation

Le 9 novembre 1989, le « Mur de la honte » venait de tomber. Dix-sept ans après, le musée des Confluences, décide, sur fond d’actualité tournée vers les frontières, de travailler ce sujet en se centrant sur ses conséquences humaines, et ce, dans un climat proche du paradoxe : le sentiment et l’espérance d’un monde sans frontières pour les uns, la réalité du durcissement et de l’affirmation à nouveau de la question des frontières pour les autres !
L’objectif du projet est de questionner la notion de frontières en illustrant une variété de situations relativement contemporaines afin de faire prendre conscience du caractère pluriel de la notion : frontière fermée, ouverte, mouvante, abolie, conflictuelle, de libre-échange, coopérative, oubliée… En écho au projet culturel et scientifique du futur musée des Confluences, l’idée est de travailler sur une grammaire muséographique centrée sur l’image : photographies de reporters, photographies artistiques, audiovisuels, cartographies, etc.

Le parcours scénographique met en scène, donne à voir, à lire et à entendre le point de vue d’auteurs provenant d’horizons différents :

  • Michel Foucher et Henri Dorion, spécialistes de la géopolitique des frontières ;
  • six photo-reporters (Patrick Bard, Olivier Coret, Marie Dorigny, Olivier Jobard, Nicolas Righetti, Michel Séméniako) et de deux photographes plasticiens (Frédéric Sautereau et Eric Roux Fontaine) ;
  • Philippe Rekacewicz, cartographe pour le Monde diplomatique ;
  • huit personnalités invitées à livrer leur point de vue sur des problématiques précises (Olivier Brachet, Marcel Courthiade, Marc Epstein, Gilles Lepesant, Jean-Luc Racine, Jorge Santibáñez Romellón, Eyal Sivan et Catherine Wihtol de Wenden) ;
  • personnes confrontées à la question des frontières politiques, qui livrent leur témoignage et leur expérience vécue.

Frontières a été co-produite par le musée des Confluences et le Centre des Cultures Contemporaines de Barcelone. À Lyon, la cellule évaluation a missionné le laboratoire Communication, Culture et Société de l’Ecole Normale Supérieure –Lettres et Sciences Humaines pour réaliser une étude qualitative portant sur la réception. Celle-ci a permis de mesurer que les visiteurs avaient été sensibles à l’engagement du musée vis-à-vis d’un tel sujet, que son traitement avait favorisé une prise de conscience des conséquences humaines des frontières tout autant qu’un développement d’un point de vue critique par rapport aux médias qualifiés de « plus traditionnels ». Pour le musée, Frontières a participé à la construction critique d’une réalité à partir de points de vue d’auteurs multiples.

C'est aussi l'une des premières expositions qui ne comporte aucun objet du musée ou d'autres institutions.

sources complémentaires

archives

  • dossiers papier et électroniques (non classés).
  • affiche de l'exposition.
  • Le Marec (J.), « La visite de l’exposition Frontières, Muséum de Lyon. Synthèse de l’étude menée auprès des visiteurs de l’exposition », rapport d’étude, laboratoire Communication, culture et société, École normale supérieure Lettres et Sciences humaines, Lyon (étude externe), 49 pages, mai 2007.

bibliographie sélective

  • Collectif, Frontières : Images de vies entre les lignes. Département du Rhône, Glénat, Aedelsa Editions, 2006 (cote 9369).
  • Collectif, Frontières, in. Pratiques d'expositions, Du muséum au musée des Confluences, vol.3, Département du Rhône, 2008, p. 40-46 (cote 11870).
  • Philippe Rekacewicz, Un cartographe confronté à la représentation des frontières, GéoConfluences- ENS Lyon, 2008.
  • Michel Foucher, Daniel Nordmann et Philippe Rekacewicz, Benjamin Laplante, Pourquoi le retour du thème des frontières ?, Café de la Cloche, cafés géographiques de Lyon. 6 octobre 2006.

liens

 

Modifié le : 
16 Février 2016
Crédits : 
musée des Confluences (Lyon, France), CC BY-SA