Musée des confluences

Grande mosquée de Djenné

 

description

Tôt le matin, les tout premiers préparatifs du marché sur la place centrale qui s'étend devant le mur de prière côté Est de la grande mosquée de Djenné.

Edifiée en 1907, la grande mosquée de Djenné est le plus grand bâtiment du monde construit en terre crue, avec des briques d'argile mélangé d'herbe (djenné-ferés) pour limiter les fissures dues au soleil. Elle est couverte d'un crépi de banco, mélange d'argile tirée du Bani, un affluent du Niger, et de paille de mil. Considérée comme la réalisation majeure du style architectural soudano-sahélien, elle est inscrite depuis 1988 à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Parmi les autres éléments caractéristiques, les pilastres, piliers de renforcement légèrement plus hauts que le mur et les trois grands minarets surmontés d'un œuf d'autruche. Les terrons insérés dans le mur, faits de branches de palmier, permettent de faciliter le crépissage, indispensable à l'entretien de l'édifice pour qu'il supporte la saison des pluies, ainsi que d'absorber les dilatations thermiques.

Pots, greniers, demeures... contenants construits en terre et aux décors communs : structures, fantaisies plastiques, reliefs, incisions, traces de doigts, pigments minéraux... L'architecture utilise essentiellement deux techniques : les briques d'adobe de différentes formes séchées au soleil, le plus souvent crépies au torchis, apparentes après les ruissellements de la saison des pluies. Et la "bauge" (par mottes successives) posée à la main, sans moule ni coffrage, parfois en gros colombins. Dans les deux cas il s'agit toujours d'un mélange d'argile sableuse demi-grasse associée à des fibres. Camille Virot, Terre africaine - Greniers et demeures - Architectures de terre - p.35.

exposition

Cette photographie est publiée à l'occasion des expositions Ma terre première (23/02-17/07/2016) et Potières d'Afrique (28/06/2016-30/04/2017).

bibliographie sélective

  • Virot C., La poterie africaine. Les techniques céramiques en Afrique noire, ARgile éditions, 2005, p. 98 (cote 2J1229).
  • Virot C.,Terre africaine, dossier spécial, La revue de la céramique et du verre, n°79, novembre-décembre 1994 (cote 2J1231).

source

Fonds ARgile-Projet Afrique

lien

 

 

Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
27 Juin 2016
Crédits : 
Musée des Confluences (Lyon, France), CC BY-SA