Musée des confluences

Grande salle du muséum d'histoire naturelle de Lyon vers [1920]

 

description

Vue de la grande salle depuis la galerie au 1er étage, du côté de la rue Boileau. On aperçoit les squelettes du mégaloceros, du mammouth de Choulans, de l'éléphant d'Asie et de la rhytine de Steller, ainsi que divers animaux naturalisés dans des vitrines.

Cette grande salle a remplacé en 1912-1913 une patinoire proposée aux Lyonnais par la Société frigorifique de Lyon entre 1901 et 1909, qui a rencontré peu de succès. Cette patinoire succédait elle-même aux fondations du 1er musée Guimet, dont seule l'aile le long de l'actuelle rue Morellet avait été construite par Jules Chatron. Après le départ en 1888 des collections à Paris dans un bâtiment similaire, un restaurant-brasserie, des salles de sport et de musique sont installés dans cette aile Guimet. Le projet de patinoire impose de construire les murs qui permettent de clore le triangle formé par les rues Morellet, lieutenant-colonel Prévost et Boileau.

Après l'abandon de la patinoire faute d'un succès suffisant et le rachat du bâtiment par la Ville de Lyon en 1909, Tony Blein effectue des travaux afin de pouvoir accueillir les collections du muséum d'histoire naturelle de Lyon, qui déménagent du Palais Saint-Pierre à partir de 1913. Le nouveau muséum est inauguré le 14 juin 1914.

Jusqu'au 2 juillet 2007, date de sa fermeture définitive, le muséum connaît plusieurs réaménagements importants, notamment dans la grande salle qui est au coeur du bâtiment : elle change peu entre 1914 jusqu'en 1939 sous la direction de Gaillard ; c'est l'orage de grêle de 1955 qui force Jean Viret (1939-1962) à revoir entièrement son mobilier et sa disposition tant les dégâts ont été importants après la destruction de la verrière. Sous Louis David (1963-1999), la muséographie est revue à plusieurs reprises.

source

Fonds du muséum d'histoire naturelle de Lyon.

Éditeur : 
Inconnu
Modifié le : 
28 Janvier 2015
Crédits : 
musée des Confluences (Lyon, France), domaine public