Musée des confluences

Grelot de danse

 

utilisation

Dans l'ouvrage de Laurick Zerbini, L'Afrique sans masque, l'usage de ce grelot est décrit ainsi : "Les Masaï sont organisés autour d'un système de "classes d'âge" comme beaucoup d'autres peuples d'Afrique orientale. Chaque individu de sexe masculin traverse toute une séries de stades bien précis et ponctués par des cérémonies qui définissent le passage d'un état à un autre : l'enfance, l'âge de guerrier, l'âge d'aîné par exemple. Les manifestations donnent lieu la plupart du temps à des cérémonies dansantes et des rites où les jeunes hommes portent au-dessus du genou ce type de gros grelots". Ils pouvaient également être tenus dans les mains ou accrochés à une partie du corps ou des vêtements.

description

Le grelot en métal présente une forme demi-cylindrique et est relié à une bande de cuir décorée de perles blanches, rouges et bleues réparties en six spirales. D'un point de vue musical, il fait partie de la famille des idiophones par secouement.

Il fait partie de la collection d'objets africains donnés par Denise et Michel Meynet en 2000 au muséum d'histoire naturelle de Lyon (musée des Confluences).

expositions

  • Cet objet n'est pas exposé actuellement, mais sa notice est publiée en écho à l'exposition temporaire Corps rebelles et à sa thématique sur la danse (13/09/2016-05/03/2017).

bibliographie sélective

  • Meynet Denise, Meynet Michel, L'art colon, Lyon, Fage éditions et musée des Confluences, 2013.
  • Saitoti Tepilit Ole, Beckwith Carol, Maasaï, London, Elm Tree Books, 1980, p. 119. 
  • Turle G., The art of the Maasaï, New York, Kopf, 1992, p. 141.
  • Zerbini Laurick, L'Afrique sans masque, co-édition Un, Deux... Quatre éditions et muséum d'histoire naturelle de Lyon, 2001, p. 205.

 

 

 

 

Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
5 Août 2016
Crédits : 
Musée des Confluences (Lyon, France), CC BY-SA