Musée des confluences

Japonaise en jinrikisha tirée par deux porteurs

 

description

  • Japonaise en jinrikisha tirée par deux porteurs
  • 人力車で日本人の女性 (Jinrikisha de Nihonjin no josei)
  • timbre humide : collection Ernest Chantre

Scène de genre illustrant la pratique du rickshaw ou jinrikisha au Japon. La jeune femme issue de la noblesse japonaise du fait de son riche kimono (着物) de soie et de son ombrelle (kasa 傘) se fait transportée par deux porteurs-serviteurs arborant les couleurs de la lignée de leur employeur.

Ces deux coureurs sont nus pieds et également reconnaissables par un bandeau absorbant hachimaki (鉢巻) scindé autour de leur tête, symbole de détermination, de courage et d'effort pénible accroissant la transpiration. Il est constitué par la torsion d'un tenugui (手拭), une serviette de coton fin d'un mètre environ.

Cette scène se déroule durant la célébration de la fête du printemps hanami (花見 "regarder les fleurs"), coutume traditionnelle japonaise permettant d'apprécier la beauté des fleurs, principalement les fleurs de cerisier (sakura 桜). À partir de fin mars, début avril, les cerisiers entrent en floraison dans l'archipel japonais.

La description a été réalisée par Elodie Paillet.

bibliographie

  • Estèbe Claude, Collection de 40 photographies japonaises du fonds Chantre, rapport d'expertise réalisé pour le musée des Confluences, 2013, 11 p. (cote Amus3267)
  • Paillet Elodie, Collection Ernest Chantre, lot de quarante photographies du Japon, étude réalisée pour le musée des Confluences, 2013, 24 p. (cote DOC000025)

sources complémentaires

liens

relation

Ensemble de 40 photographies du Japon acquises par Ernest Chantre (1843-1924), sous-directeur du muséum d'histoire naturelle de Lyon (1879-1909).

source

Fonds Ernest Chantre.

 

 

 

 

Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
19 Février 2015
Crédits : 
musée des Confluences (Lyon, France), domaine public