Musée des confluences

La fabrique du musée de sciences et sociétés

 

résumé

À la lumière des expériences du musée des Confluences de Lyon, mais aussi des évolutions d'autres musées européens, cet ouvrage propose une réflexion sur l'émergence du genre "sciences et sociétés".
Les expositions de ces musées sont confrontées à de nombreux paradoxes et à des tensions : faire cohabiter ensemble plusieurs discours sur le monde, notamment sciences "dures" et sciences humaines, rendre compte du vivant par des objets ayant vécu, traduire le dynamisme par des productions stables... Muséologues, concepteurs, conservateurs, scénographes et chercheurs témoignent des différentes modalités d'écriture de ces projets novateurs et des mécanismes de leur réception. Si le musée veut rester pertinent, il doit composer avec ces paradoxes et avec sa propre métamorphose, en intégrant le doute et la mise en débat au cœur de ses expositions.

Cet ouvrage est issu des journées d'études organisées les 26 et 27 novembre 2008 à l'Hôtel du département du Rhône, à Lyon, à l'initiative du musée des Confluences (4e de couv.). Il est précédé d'un avant-propos de Michel Côté et suivi par une présentation des 21 contributeurs.

Il faut entendre la fabrique du musée de sciences et sociétés au sens littéral du terme, car ces journées d'étude ont contribué à approfondir la réflexion de Michel Côté et de son équipe pour passer du muséum au musée des Confluences, en s'appuyant sur les débats muséologiques et l'expérimentation à l'oeuvre dans les expositions temporaires depuis 2000. Les expositions permanentes sont issues de ces réflexions et de ces mises en pratiques : basées sur l'interdisciplinarité et les enjeux contemporains, elles déclinent en 4 parties et 4 scénographies distinctes ce dialogue entre sciences humaines, sciences naturelles et sciences et techniques, en questionnant les récits d'origine, les enjeux de l'évolution et de la biodiversité, le devenir des sociétés humaines ou encore notre rapport à la mort.

sommaire

Métamorphoses

  • La muséologie du point de vue (Jacques Hainard)
  • De la conscience des sciences à l'enrichissement des âmes : du musée de science au musée de sciences et sociétés (Serge Chaumier)
  • Recompositions muséales et scientifiques : le musée-projet, l'exposition-musée (Joëlle Le Marec)
  • La place des questions sensibles dans les expositions de sciences et sociétés (Pauline Grison et Daniel Jacobi)
  • Quand le développement durable s'invite dans les musées de sciences et sociétés : un regard franco-québécois (Aude Porcedda et Johanne Landry)

Écritures

  • François Schuiten, une rencontre en images (Hervé Groscarret et Mélanie Roustan)
  • L'écriture de l'exposition D'où venons-nous ? du musée des Confluences (Christian Sermet)
  • Frontières, ou la mise en œuvre d'une expérience pluridisciplinaire au musée des Confluences (Hervé Groscarret)
  • La co-écriture au musée (Jean-Claude Duclos)
  • Le jeu du tandem : expographe/scénographe au musée d'Ethnographie de Neuchâtel (Marc-Olivier Gonseth)
  • Pour qui conçoit-on une exposition ? (Martine Thomas-Bourgneuf)
  • Attentes des publics et conception des expositions de société à la Cité des sciences (Aymard de Mengin et Pierre Duconseille)

Réceptions

  • L'exposition de sciences et société : de l'adhésion à la critique, quelques postures de publics (Nathalie Candito)
  • Enquêtes sur les publics de sciences et sociétés : perspectives sur le rôle du sociologue (Olivier Moeschler et Olivier Thévenin)
  • Comment écrivent les critiques d'expositions de sciences et sociétés (Marie-Sylvie Poli)

source

Bibliothèque du musée des Confluences.

 

Éditeur : 
La documentation française
Modifié le : 
17 Mai 2016
Crédits : 
La documentation française