Musée des confluences

Magicrêpe

 

utilisation

Le magicrêpe est une machine à faire des crêpes en grande quantité, qui est destinée aux collectivités. Du fait de l'étroitesse du marché et probablement d'un nettoyage difficile, ce produit a été peu utilisé depuis les années 1970. Il représente un échec commercial pour le groupe SEB.

description

Le magicrêpe de SEB est composé d'un corps en plastique avec deux montants et une partie centrale. Les montants comportent à droite l'interrupteur et le compteur et à gauche le thermostat, tandis que la partie centrale accueille le rouleau chauffant et des grilles métalliques. Le principe de fonctionnement est le suivant : le bidon contenant de la pâte à crêpes est positionné sur un montant métallique, avec le bouchon verseur à l'envers. Une quantité de pâte se déverse à intervalle régulier en bas du rouleau chauffant, qui en tournant entraîne la pâte, l'étale et la cuit. La crêpe cuite est ensuite déposée sur la grille métallique sous le rouleau.

Ce magicrêpe a probablement été produit vers 1975, date de la fusion entre la société SEB et la SFEM, qui fabriquait ces objets dans son usine de Lourdes depuis [la fin des années 1960].

exposition

  • Le magicrêpe est présenté dans l'exposition Sociétés avec d'autres ustensiles culinaires pour préparer et cuisiner les aliments.

Cet ensemble d’objets permet également de s'interroger sur les mécanismes de l'innovation dans le quotidien. Les innovations sont présentes dans tous les objets de notre vie quotidienne, qu’il s’agisse des ustensiles culinaires ou des objets communicants. L’innovation est toujours une aventure, qui part d’une idée et prend corps dans une réalité tangible. Elle peut être d’ordre technique ou social, connaître des ruptures, des échecs, voire nous échapper dans ses conséquences ou ses usages. Certes, l’innovation répond à des besoins, plus ou moins explicites, mais elle peut également les créer, quitte à alimenter le cycle de consommation sans fin de nos sociétés occidentales.

Cependant, l'invention ne rencontre pas toujours l’adhésion du consommateur. Le magicrêpe, sorte de photocopieuse à crêpes, ne répond ainsi pas aux besoins des collectivités pour lesquels il a été conçu et constitue un échec commercial.

L'échec est inhérent aux innovations et concerne encore aujourd'hui plus de 90% des innovations techniques. La réception d'un nouveau produit ou d'un nouveau service fait aujourd'hui l'objet de tests auprès de panels de consommateurs, afin de limiter l'importance des échecs et d'adapter si nécessaire l'innovation proposée.

bibliographie sélective

  • Coll., Chroniques du bien vivre, les 150 ans du Groupe SEB, Paris, Félix Torres éditeur, 2007.
  • Delaunay Quynh, "Innovations et sociétés : les ustensiles culinaires de préparation et de cuisson", étude réalisée pour le Musée des Confluences, 2008, 34 p.
Modifié le : 
3 Août 2015
Crédits : 
Musée des Confluences (Lyon, France), dépôt du Conservatoire Groupe SEB, Saint-Priest