Musée des confluences

Momie de crocodile sacré

 

exposition

Cette momie est présentée dans l'exposition Espèces, dans la vitrine Egypte aux côtés d'autres momies animales. Les dieux pouvaient se manifester sur terre à travers le corps d’un animal vivant : il y eut ainsi des taureaux, béliers, crocodiles et faucons sacrés. On reconnaissait ces quelques élus à la présence de marques sur le corps, mais le dieu pouvait aussi désigner lui-même son représentant. Lors de la momification des crocodiles sacrés, les prêtres embaumeurs pratiquaient une incision sous l’abdomen afin d’en retirer les viscères. Ils inséraient ensuite des substances dans le corps afin de dessécher les chairs et de permettre ainsi sa conservation.

projet de recherche

La collection de momies animales est actuellement étudiée dans le cadre du programme de recherche MAHES « Momies Animales et Humaines Egyptiennes. Perception de la mort en Égypte ancienne à travers l’étude des animaux sacrés ». Ce programme pluridisciplinaire réunit égyptologues, archéozoologues, médecins radiologues, vétérinaires chimistes et physiciens. Il est financé par l’ANR au titre du Programme « Investissement d’Avenir » ANR-11-LABX-0032-01 Labex ARCHIMEDE. Stéphanie Porcier, Laboratoire CNRS Archéologie des Sociétés Méditerranéennes, UMR 5140 de Montpellier/Lattes, a en charge la coordinnation du programme.

L’objectif principal de ce projet de recherche vise à appréhender le culte organisé autour des animaux sacrés et sacralisés au sein de la société égyptienne à travers ses pratiques funéraires et rituelles. Afin de répondre à cette problématique, la totalité de la collection a été radiographiée et certaines momies ont fait l’objet d’analyses complémentaires au scanner tomodensitométrique et au faisceau synchrotron de l’ESRF de Grenoble. En parallèle, des analyses de baume de momification et une centaine de datations ont été réalisées.

crédit photographique

musée des Confluences - Crédit photo Pierre-Olivier Deschamps - Agence VU’

Éditeur : 
musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
6 Mars 2015
Crédits : 
Musée des Confluences (Lyon,France)