Musée des confluences

Mytilidae sp.

 

description

Ces deux coquilles en présentation sèche sont fixées sur un support muséographique ancien.

exposition

Les coquilles sont présentées dans l'exposition Dans la chambre des merveilles.

De la composition à la classification 

Dans les premiers cabinets de curiosités, les ensembles les plus étonnants sont mis en scène pour susciter admiration et plaisir des yeux. Des compositions harmonieuses et symétriques compensent l’apparent désordre initial.

Peu à peu, le désir de connaissance l’emporte sur les sens simplement émerveillés. Servis par les progrès des instruments d’observation, les esprits les plus curieux s’adonnent à l’étude de leurs collections. Éclairés par un nouveau savoir, ils les présentent alors selon de nouvelles logiques. Le bizarre, l’imaginaire et l’esthétique laissent place à la raison, à la spécialisation et à la classification.

Les espèces de coquillages ont d’abord été classées par formes et par couleurs, avant que les premières ébauches de classification scientifique ne prennent en compte d’autres critères. Ici, on a distingué les moules (Mytilus) des modioles (Modiola), selon la position du sommet de la coquille.

From composition to classification

In the earliest cabinets of curiosities, the most surprising ensembles were staged to elicit admiration and please the eye. Harmonious and symmetrical compositions offset the initial conspicuous disorder.

Little by little, the desire for knowledge took precedence over the sense of simple amazement. Served by the progress in instruments of observation, the most curious minds indulged in the study of their collections. Armed with new knowledge, they began presenting them according to the latest logic.  The bizarre, imaginary and aesthetic gave way to reason, specialisation and classification.

crédit photographique

musée des Confluences (Lyon, France), Quentin Lafont

Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
6 Mars 2015
Crédits : 
musée des Confluences (Lyon, France)