Musée des confluences

Palette à fard

 

description

Cette palette est pisciforme (en forme de poisson) avec une figuration non réaliste incisée des écailles sur tout le corps. L’œil est représenté par une perforation.

précision

Mention portée au journal d'entrée du muséum d'histoire naturelle de Lyon, 7 mai 1907 : "Reçu du service des antiquités d'Egypte, fouilles de Lortet dans la Haute Egypte".

exposition

Cette palette est présentée dans l'exposition Eternités, visions de l'au-delà.

Á la fin du XIXe siècle, les fouilles des nécropoles d’Abydos et de Nagada ont démontré l’existence d’une culture égyptienne préhistorique. Ces objets, témoins des pratiques funéraires anciennes, attestent une sédentarisation préparant l’avènement du régime des pharaons. Les palettes à fard, objets de la vie quotidienne servent à broyer les pigments pour le maquillage. Avec la céramique, elle constitue l’offrande funéraire caractéristique de la culture de Nagada.

bibliographie

crédit photographique

musée des Confluences (Lyon, France), Patrick Ageneau

Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
15 Janvier 2015
Crédits : 
Musée des Confluences (Lyon, France)