Musée des confluences

Podoscope

 

utilisation

Cet appareil de radioscopie particulier a été utilisé pendant plus de 30 ans par les vendeurs de chaussures, afin d’ajuster les souliers aux pieds de leurs clients. Il témoigne de l’usage non médical et grand public des rayons X : malgré leur dangerosité avérée, l'usage du podoscope n'a été interdit en France qu'en 1950. L’appareil a probablement d’abord été breveté vers 1919 aux États-Unis sous le nom de podoscope par la firme Adran Company du Milwaukee, puis en 1924 en Grande-Bretagne sous le nom de pedoscope. Ce podoscope était probablement en usage chez un chausseur avant d'être collecté par Guy Pallardy, chef du service de radiologie au CHU de Cochin et passionné par l'histoire de cette discipline : il fait désormais partie d'une collection donnée aux Hospices Civils de Lyon en 2005 par Mme Marie-José Pallardy.

description

Le podoscope de The Pedoscope Company, également appelé radio-chausseur, est constitué d’une petite cabine en bois contenant à son extrémité supérieure trois postes de vision (bonnettes) : l’un pour la personne essayant ses chaussures, en général un enfant, l’autre pour ses parents et le troisième pour le vendeur. Dans la partie inférieure du podoscope est logé un tube à rayons X, probablement un tube de Coolidge, dans lequel un filtre en aluminium permet de stopper les rayons de basse énergie, les plus dangereux. Une énergie à 50 kev des rayons X et une tension à 50 kV étaient nécessaires, avec un tube opérant entre 3 et 8 mA. La personne plaçait ses pieds sur la plateforme du podoscope, en position debout au-dessus du tube à rayons X, pour une durée d'exposition comprise entre 5 et 45 secondes, en moyenne 20 secondes : la radioscopie effectuée permettait alors de visualiser la position des pieds dans les chaussures.

Inscriptions :

  • Regd. Nos. 709688.39.40
  • R## No 848088 24
  • the podoscope company 118-120
  • Holborn London E.C.1.

La description a été effectuée par Séverine Derolez lors de sa thèse sur le patrimoine scientifique contemporain, réalisée au musée des Confluences dans le cadre d'une convention CIFRE et de la mission PATSTEC sur le patrimoine scientifique et technique contemporain (09/2012-01/2016).

expositions

  • Le podoscope est présenté dans l'exposition temporaire A vos pieds (07/06/2016-30/04/2017), dans l'îlot 1 - "Chaussures d'enfance", grâce à un prêt des Hospices civils de Lyon (HCL).
  • Cet objet a par ailleurs déjà été présenté par les HCL lors de l'exposition hors les murs Histoires de rayons X, qui a eu lieu à la CCI de Lyon (15/09-31/10/2005).

relation

Ce podoscope a été collecté par Guy Pallardy, spécialiste de l'histoire de la radiologie, puis donné en 2005 aux HCL par Marie-José Pallardy son épouse : avec la collection Albert Renaud, il fait partie d'un ensemble de plus de 3 000 objets consacrés à cette discipline.

sources complémentaires

bibliographie sélective

  • Amiel Michel, Chassard Jean-Louis, Mornex René, Histoire de rayons X, Lyon, HCL, collections Science et Histoire, 2007, p. 95.
  • Brinnel Heiner, "Les innovations rayonnantes", in Les Cahiers du musée des Confluences, volume 7 : innovation, Lyon, musée des Confluences, p. 141-158.
  • Pallardy Guy, Pallardy Marie-José, Wackenheim Auguste (Dir.), Histoire illustrée de la radiologie, Paris, Roger Dacosta, 1989.

liens

 

Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
29 Mai 2016
Crédits : 
musée des Confluences (Lyon, France), prêt des Hospices Civils de Lyon