Musée des confluences

Ponte de dinosaure

 

description

Cette ponte de dinosaure sauropode comporte 9 oeufs répartis en grappe. Sa découverte à Mèze dans l'Hérault est la preuve incontestable de leur présence en France il y a plusieurs millions d'années.

Elle a été acquise par le Département du Rhône pour le musée des Confluences en 2008 et a fait l'objet d'un avis favorable de la commission d'acquisition de la DRAC Rhône-Alpes le 9 septembre 2008.

expositions

  • La ponte de dinosaure est présentée dans l'exposition Origines, les récits du monde, dans la partie consacrée à nos origines d'amniotes.

Apparus il y a plus de 310 millions d’années, les amniotes pondent leurs oeufs hors de l’eau. Leur peau se couvre d’écailles, de poils ou de plumes, les protégeant de la déshydratation. Ainsi, totalement affranchis du milieu aquatique, ils investissent le milieu terrestre. Rapidement, les continents se peuplent d’amniotes. Même si les premiers d’entre eux nous semblent très différents de ceux d’aujourd’hui, tous les grands groupes actuels d’amniotes sont déjà présents, y compris celui auquel nous appartenons : les synapsides.

L’énorme succès évolutif des amniotes est dû en grande partie à l’oeuf amniotique : il les libère de la contrainte de pondre dans l’eau, comme en témoigne cette ponte de dinosaure sauropode.

Amniotes appeared more than 310 million years ago and layed their eggs out of the water. Their skin was covered with scales, hair, or feathers so protecting them from dehydration. Once out of their aquatic setting, they subsequently colonised dry land. The continents were rapidly populated by amniotes. Even though the earliest of them may seem very different to us from those of today, all the current large groups of amniotes existed, including those to which we belong: the synapsids.

The enormous evolutionary success of the amniotes is largely due to the amniotic egg: it meant they no longer had to lay their eggs in water.

  • La ponte de dinosaure a été présentée pour la première fois en février 2009 à la CCI de Lyon lors de l'exposition hors les murs Un dinosaure en Presqu'Île.
  • Elle a également fait partie de l'exposition Le musée dévoile ses réserves au musée gallo-romain de Fourvière en 2010-2011, sans remontage.

bibliographie sélective

  • Coll., "Exemples de traces sur des objets du musée des Confluences", in Les Cahiers du Musée des Confluences, Revue thématique Sciences et Sociétés du Musée des Confluences, volume 4 : traces, 2009, p. 135-143.

 

Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
3 Juin 2015
Crédits : 
musée des Confluences (Lyon, France), domaine public