Musée des confluences

Portrait de moine

 

exposition

La statue est présentée dans l'exposition permanente Sociétés, le théâtre des hommes dans une vitrine consacrée au bouddhisme dans la société japonaise.

Dans un jeu subtil d’intérêt mutuel, les rapports entre les représentants des écoles bouddhistes et ceux du gouvernement se sont tissés puis déliés au cours de l’histoire. Le bouddhisme imprègne encore bien des aspects de la société japonaise, dans les arts comme dans les mentalités. Au Japon, on remarque dans les temples des portraits de fondateurs et des effigies de « patriarches ». Le réalisme manifeste de leur expression ne peut qu’inspirer au fidèle admiration et respect pour ces témoins de divers courants de doctrine et d’ascèse.

Au Japon, on remarque dans les temples des portraits de fondateurs et des effigies de « patriarches ». Le réalisme manifeste de leur expression ne peut qu’inspirer au fidèle admiration et respect pour ces témoins de divers courants de doctrine et d’ascèse.

In a subtle game of mutual interest, bonds between representatives of Buddhist schools and of the government have been woven and undone over time. Buddhism still permeates many aspects of Japanese society, from artistic practice to mental attitudes. Inside Japanese temples you frequently see portraits of the founders and effigies of the “patriarchs”. The obvious realism of their expression can only inspire admiration and respect in the faithful for these ascetics who have witnessed various changes in doctrine and asceticism.

Inside Japanese temples you frequently see portraits of the founders and effigies of the “patriarchs”. The obvious realism of their expression can only inspire admiration and respect in the faithful for these ascetics who have witnessed various changes in doctrine and asceticism.

 

Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
6 Janvier 2017
Crédits : 
musée des Confluences (Lyon, France), CC BY-SA