Musée des confluences

Rover ExoMars (maquette)

 

utilisation

Cette maquette est la réplique d'un des modèles de rovers conçus par l'Agence spatiale européenne (ESA) dans le cadre de la mission ExoMars : l'original va explorer la planète Mars en 2020 en effectuant des prélèvements d’échantillons du sol martien à l'aide d'une foreuse, afin d'identifier la présence d'eau ou de matériaux hydratés analysés dans un véritable laboratoire comportant de nombreux instruments.

La mission ExoMars cherche à comprendre s'il y a eu de la vie sur la planète rouge. Son nom fait référence à l'exobiologie, qui étudie la vie extraterrestre. Elle est conduite par l'Agence spatiale européenne (ESA) et Roscosmos, l'agence spatiale russe, sollicitée après le retrait de la NASA pour des raisons budgétaires ; Roscosmos, qui ravitaille régulièrement la station spatiale internationale, fournit à la mission le lanceur Proton. La mission comprend 4 étapes prévues en 2 phases :

  • en 2016 : cette mission, lancée le 14 mars 2016 par la fusée Proton de Roscosmos, l'agence spatiale russe, comprend un orbiteur détecteur de gas (Trace gas orbiter, TGO) destiné à étudier en orbite les gaz présents autour de Mars. Il inclut également Schiaparelli, un module de démonstration pour tester les méthodes d'entrée, de descente et d'atterrissage avant la mission de 2020. L'ESA a confirmé le 19 octobre 2016 le succès de l'orbiteur, mais aussi l'échec de l'atterrisseur Schiaprarelli, qui s'est écrasé du fait d'une défaillance des rétrofusées ;
  • en 2020 : l'original de ce rover fera partie de la 2nde phase et atterrira sur Mars en 2020 après un voyage de 9 mois. Comme l'orbiteur et le module en 2016, il sera lancé par une fusée Proton de Roscosmos. Avant le retrait de la NASA, il était prévu qu'ExoMars soit accompagné de leur rover MAX-C.

L'original du rover comprend de nombreux instruments :

  • Adron: a neutron spectrometer
  • CLUPI: Close-UP Imager
  • ISEM: Infrared Spectrometer for ExoMars
  • Ma_MISS: Mars Multispectral Imager for Subsurface Studies
  • MicrOmega: visible plus infrared imaging spectrometer
  • MOMA: Mars Organic Molecule Analyser
  • PanCam: Panoramic Camera
  • RLS: Raman Spectrometer
  • WISDOM: Water Ice and Subsurface Deposit Observation On Mars

L'exploration sur Mars a déjà commencé en 2004 avec les 2 robots jumeaux américains Spirit et Opportunity, qui ont parcouru la surface de la planète rouge jusqu'à leur arrêt : c'étaient avant tout des robots « géologues » destinés à repérer des minéraux hydratés et à prouver la présence d'eau. Le rover Curiosity a quant à lui atteint la surface de Mars en août 2012, avec à sa disposition une batterie d'instruments.

Tous ces engins témoignent de la volonté des hommes d'explorer l'Univers et d'y rechercher la possibilité d'une vie extraterrestre, passée ou future.

description

Cette maquette à l'échelle 1 du rover ExoMars, fabriquée en 2008 par Hupkens industrial models, est constituée d'un corps monté sur 6 roues, d'un bras robotisé, d'une foreuse et de panneaux solaires. Elle a été acquise par le musée des Confluences en 2009, en même temps que la maquette de la sonde Huygens.

Le corps et les roues du rover sont composés de fibre de verre renforcée à l'epoxy et le coprs est recouvert de feuilles d'isolation multicouches couleur or ; les panneaux solaires comportent une structure en aluminium recouverte de panneaux en polyester ; les instruments sont en polyuréthane renforcé à l'époxy, le bras robotisé et la suspension sont en aluminium, tandis que la foreuse est constituée de PVC recouvert de peinture couleur aluminium.

expositions

  • Cet objet devait être présenté dans l'exposition Origines, sur le plateau consacré à la mesure du ciel et à l'exploration spatiale. Lors des changements scénographiques intervenus en 2013-2014, le rover a dû être supprimé par manque de place ; la maquette de la sonde Huygens, acquise en même temps, est quant à elle suspendue au plafond au-dessus de la salle 3D.

Depuis que l’humanité regarde le ciel, elle repère les astres afin de s’orienter sur terre et sur mer. Elle a établi des cartes stellaires, déduit des distances et des trajectoires, jusqu’à envoyer des satellites et des sondes dans l’espace. Nous avons ainsi étudié la position, la distance et le mouvement des astres depuis notre système solaire jusqu’aux plus lointaines galaxies.

  • Le rover a été présenté pour la première fois par le musée des Confluences lors de l'exposition hors les murs Observer, qui a eu lieu à la CCI de Lyon en février 2010.
  • Il faisait également partie de l'exposition Le musée dévoile ses réserves au musée gallo-romain de Fourvière (2010-05/2011).
  • Il a enfin été présenté aux côtés du télescope de Foucault au Centre Culturel Associatif Beaujolais (CCAB) à Villefranche-sur-Saône dans le cadre de Festiplanètes (15-19/02/2012).

sources complémentaires

ExoMars

les autres rovers sur Mars

 

Modifié le : 
27 Novembre 2015
Crédits : 
musée des Confluences (Lyon,France), CC BY-SA