Musée des confluences

Stégocéphale

 

description

Les stégocéphales regroupent les amphibiens disparus, conservés à l'état fossile. Sans constituer un groupe, ils représentent un stade évolutif intermédiaire entre le stade poisson et le groupe des Amniotes. Caractérisés par un crâne épais formé de plaques osseuses comme un toit protégeant l'encéphale, leur nom vient du grec stegos, « plaque », et kephalê, « tête ».

Sclerocephalus hauseri est un spécimen fossilisé datant de l'ère géologique du Permien (de -299 millions d'années à -251 millions d'années).

Il a été découvert à Pfalz en Rhénanie-Palatinat (Allemagne) et acquis en 2009 par le musée des Confluences auprès de l'entreprise Interprospekt, spécialisée en géologie et en paléontologie.

expositions

  • Ce fossile est présenté dans l'exposition permanente Origines, les récits du monde. Il témoigne de l'évolution de la nageoire en patte et illustre ainsi nos origines de Tétrapodes.

Il y a près de 400 millions d’années (Dévonien), les nageoires osseuses d’un poisson, déjà doté de poumons, évoluent vers quatre pattes, donnant ainsi naissance aux premiers Tétrapodes. D’abord aquatiques, ils vont ensuite progressivement s’adapter à la vie hors de l’eau jusqu'à pouvoir s'y déplacer efficacement. Ils se diversifient alors fortement, atteignant parfois de grandes tailles, tout en restant néanmoins dépendants du milieu aquatique.

Dans un contexte qui évolue, une structure biologique peut changer d’usage, par sélection naturelle, sous l’effet de nouvelles conditions environnementales. C’est ainsi que la patte des tétrapodes s’est transformée à partir de l’héritage osseux de la nageoire charnue de leur ancêtre.

Malgré leurs différences, pattes de tétrapodes et nageoires d’Eusthenopteron ont les mêmes os hérités de leur ancêtre commun. Devenus capables de se déplacer efficacement sur la terre ferme, les tétrapodes se diversifient et peuvent atteindre de grandes tailles.

Nearly 400 million years ago, there existed an aquatic animal with lungs and fleshy fins. These fins evolved into four legs with separate digits. The creature was a tetrapod. Other innovations enabled these tetrapods gradually to adapt to life out of the water.

Changing environmental conditions, along with natural selection, may lead to a biological structure being put to a different use. It was in this way that the tetrapod’s leg evolved from the former bony lobed fin of its ancestor.

Despite their differences, the legs of tetrapods and the fins of Eusthenopteron have the same bone inherited from their common ancestor. Having become capable of moving efficiently on land, tetrapods diversified and became much larger.

  • En préfiguration du parcours permanent, il a été présenté dans l'exposition Le Musée des Confluences dévoile ses réserves au musée Gallo-romain de Lyon-Fourvière (16/12/010-8/05/2011).

sources complémentaires

liens [consultés le 14/11/16]

 

Éditeur : 
Musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
10 Novembre 2016
Crédits : 
Musée des Confluences (Lyon, France), CC BY-SA