Musée des confluences

Statue d'homme barbu

 

description

Cette statue d’homme barbu a été découverte en 1909 par Louis Lortet, directeur du muséum d'histoire naturelle de Lyon (1870-1909), dans les décombres de la nécropole de Gebelein en Haute-Égypte. Cet objet funéraire est l'un des plus remarquables de la collection prédynastique égyptienne (culture Nagada, 3800-3150 av. J.-C.) du musée des Confluences, avec l'autre statue retrouvée en même temps.

De forme cylindro-conique à base concave, les épaules sont arrondies, alors que les jambes et les bras ne sont pas représentés. A l’origine, les orbites contenaient des incrustations figurant les yeux comme sur les amulettes et les palettes à fard de la même époque. La tête est habillée d’une coiffe ou cagoule, alors que sa base est soulignée par une barbe en pointe. Cette forme triangulaire de la barbe se retrouvera par la suite durant la période dynastique, puis au travers de l’un des symboles du pouvoir pharaonique : la fausse barbe.

Ces statuettes, au rôle funéraire, symbolisaient sans doute le pouvoir masculin, voire celui du défunt.

exposition

Cette représentation anthropomorphe est présentée dans l'exposition permanente Eternités, visions de l'au-delà, dans la partie Avant les pharaons, aux côtés d'une autre statue d'homme barbu provenant de la même nécropole. 

bibliographie sélective

  • Coll, L'Egypte au musée des Confluences, De la palette à fard au sarcophage, Milan, Silvana Editoriale, Lyon, musée des Confluences, 2010, p. 76-77.
  • Lortet Louis, Gaillard Claude, "La faune momifiée de l'ancienne Egypte et recherches anthropologiques", in Archives du muséum d'histoire naturelle de Lyon n°10, 1909, 325 p.
  • Mourer Roland, Cultures du monde, Lyon, EMCC, Des objets qui racontent l'histoire, 2000, p. 15.
Éditeur : 
Musée des Confluences
Modifié le : 
2 Mars 2015
Crédits : 
Musée des Confluences (Lyon,France)