Musée des confluences

Téléphone Berthon-Ader

 

utilisation

Inventé en 1878 par l'ingénieur Louis Berthon, ce téléphone à combiné a tout d'abord été destiné à un usage professionnel et aux standardistes, avant de rencontrer un vrai succès public aux Etats-Unis, puis en Europe, une dizaine d’années plus tard. Ce modèle, fabriqué et commercialisé dès 1893, est le premier combiné destiné au public. Ses matériaux luxueux et sa colonne en forme de lyre témoignent d'un usage encore réservé à une élite, qui l'intègre dans son quotidien comme un objet de décoration.

description

Ce téléphone Berthon-Ader marque une étape importante dans l'histoire des progrès techniques des débuts de la téléphonie, car il est équipé d’un des premiers combinés comprenant un émetteur et un récepteur. Thomas Edison est le 1er, en 1878, à séparer le circuit du microphone de celui de la ligne en utilisant une bobine d'induction, ce qui permet d'améliorer considérablement la qualité des communications téléphoniques. A la même époque, l'ingénieur Louis Berthon conçoit un microphone à base de billes de charbon, qui améliore la qualité du son et équipe de nombreux appareils de son invention. Directeur de la Société Industrielle des Téléphones, il a l’idée en 1879 d’associer son microphone à un récepteur conçu par l'ingénieur Clément Ader : c’est la naissance du combiné Berthon-Ader, que l’on saisit par une poignée et qui diminue l’encombrement de l’appareil. En soulevant le combiné, le crochet mobile commande le levier-commutateur et bouton pressoir du socle commande l'appel. Ce type de téléphone a été proposé en poste de table et en version murale.

La colonne est en alliage cuivreux, les parties supérieure et inférieure de la colonne en ébonite (la bakélite est inventée en 1909), le microphone en charbon et les câblages sont gainés de textile vert.

exposition

  • Ce téléphone est présenté dans l'exposition Sociétés, aux côtés d'autres modèles anciens.

Les téléphones restent longtemps des objets de luxe, aux matériaux nobles et au design élaboré. Leur usage professionnel et leur diffusion planétaire n’arrivent qu’avec les années 1950. Quel que soit l’usage, nombre d’innovations sont dues aux efforts pour améliorer la qualité du son et la performance des réseaux.

sources complémentaires

bibliographie sélective

  • Altier Christian, Pérardel Claude, Téléphones d'hier et d'aujourd'hui, Editions de l'Est, 1997.
  • Altier Christian, Télécommunications, Des objets qui racontent l'histoire, Lyon, EMCC, 2001.
  • Bertho Catherine,  Télégraphes et téléphones de Valmy au microprocesseur, Libraire Générale Française, 1981, 538 p.
  • Carré Patrice A, Téléphones d’un temps perdu, Regards sur un objet technique…,  Editions du Téléphone, 1996, 165 p.
  •  « Transmetteur-récepteur », Berthon-Ader modèle 1893, in Le journal français des télécommunications, n° 3, 1972, p 81-82.

archives

  • Téléphone Berthon-Ader (DCHFT5993), restauration des métaux par Stéphane Crevat dans le cadre du lot France Télécom-SEB : rapport (01/2013, cote Amus3418).

liens

 

Éditeur : 
musée des Confluences (Lyon, France)
Modifié le : 
26 Décembre 2014
Crédits : 
musée des Confluences (Lyon, France), dépôt de la collection historique Orange (Soisy-sous-Montmorency)